La franchise douanière rétablie à 20 000 Fcfp

Lors de l’examen du projet de loi du pays portant diverses mesures fiscales à l’importation pour l’année 2016, la nouvelle majorité a décidé le rétablissement de la franchise douanière des produits non commercialisés à 20 000 Fcfp.

C’est effectivement un choix politique ! Un acte fort du gouvernement à l’adresse des commerçants dont un certain nombre peine encore aujourd’hui à tenir bon face à la crise économique.

Cette franchise douanière avait fait l’objet, pas plus tard que jeudi dernier, d’un amendement inattendu de la part de l’opposition (Tahoeraa-UPLD) à l’assemblée pour remonter cette franchise de 20 à 30 000 Fcfp. La mesure avait été adoptée contre la volonté du gouvernement « tandis que les potentialités d’internet permettent à tout un chacun de commander très facilement des marchandises sur les marchés extérieurs », a rappelé Virginie Bruant, la présidente de commission « Economie ».

L’UPLD, par la voix de Tony Géros, n’a pas apprécié ce jeu de yoyo. « On n’est pas contre les chefs d’entreprises mais il faut équilibrer (…) toutes ces exonérations ne se traduisent pas sur le client final », a t-il expliqué dans son argumentaire. Même son de cloche de la part de Sandra Lévy-Agami, pour le compte du Tahoeraa, qui a fustigé « les marges énormes pratiquées sur certains produits » en magasin. Elle a également mis l’accent sur l’absence d’éléments objectifs permettant de mesurer l’impact d’un tel curseur.

Le représentant-maire de la capitale, Michel Buillard, a regretté pour sa part que l’on cherche à opposer les commerçants à ceux qui retirent leurs marchandises; une graine de « division » à ses yeux. Aussi, il a plaidé pour le rôle majeur qui incombe aux commerçants dans la vie économique du pays et des communes en particulier.

A 11h48, l’amendement présenté par Virginie Bruant a été adopté par 29 voix « pour ».

Télécharger l'article en PDF

34 pensées sur “La franchise douanière rétablie à 20 000 Fcfp

  • 10 décembre 2015 à 22 h 09 min
    Permalink

    C’est un peu comme les carrefour qui deviennent des rond-points et qui redeviennent de carrefour.

    Répondre
  • 10 décembre 2015 à 22 h 36 min
    Permalink

    Un refrain d’une chanson qui m’est venu comme ça en lisant cet article
    En haut, en bas…Devant, derrière…À gauche à droite.

    Répondre
    • 11 décembre 2015 à 2 h 52 min
      Permalink

      Moi ça me fait plutôt penser à : Quand j’avance toi tu recules, comment veux-tu comment veux-tu que je t’…..

      Répondre
  • 10 décembre 2015 à 22 h 40 min
    Permalink

    C bien comme cela les gens qui ont commandés récemment vont se faire avoir car entre-temps la franchise change. Super le gouvernement va s en mettre plein les poches encore

    Répondre
  • 10 décembre 2015 à 22 h 47 min
    Permalink

    Si sa, ce n’est pas se foutre de la gueule du peuple!!!Grrrrrrr, ils ont formé une majorité juste pour voter en premier cet amendement alors qu’il y a plus Urgent!!!. Quel décadence!!! J’applaudi toutes ces personnes, ils sont sacrément fiable, à mourir de rire tout leur blabla à la Con…..

    Répondre
  • 10 décembre 2015 à 23 h 03 min
    Permalink

    Les fraudes fiscales gouvernementale nous on tous mis ds un bordel économique sans précédent, ministres, deputes, et autres , merci beaucoup à bonne entendeur.

    Répondre
  • 10 décembre 2015 à 23 h 08 min
    Permalink

    Il y a dans ce gouvernement des personnes qui ont une volonté de se foutre de notre gueule et de nous plumer ! BON À RIEN

    Répondre
  • 10 décembre 2015 à 23 h 35 min
    Permalink

    Mais quand est-ce que ces politicards vont sortir leur tête de leur trou du c.. ?
    Et c’est pas ça qui va redresser l’économie.
    Faudrait aussi que les commerçants aient plus du choix et des prix plus attractifs, avant d’incriminer les achats par le net.

    Répondre
  • 11 décembre 2015 à 0 h 41 min
    Permalink

    Vous nous prenez vraiment pour des pantins ou même pour des cons…un jour c’est rose et juste après c’est noir non mais allô quoi ROHIROHI chez nous tout est trop cher il y a de quoi allez voir ailleurs FATIGUANT…FIUUUUUU…!!!

    Répondre
  • 11 décembre 2015 à 0 h 48 min
    Permalink

    Vous, vous en avez rien à foutre de nous…vous avez du fric à jeter par les fenêtres, mais nous nous sommes obligés d’aller acheter moins cher….saloprie de gouvernement va…!!!

    Répondre
  • 11 décembre 2015 à 21 h 37 min
    Permalink

    Faire et défaire c’est toujours faire quelque chose ! J’imagine ceux qui ont fais des commandes pour 30K… Boooom paye ta taxe ! Je pense que c’est la prime de Noël pour la douane qui a été négociée là…

    Répondre
  • 11 décembre 2015 à 22 h 11 min
    Permalink

    Bonjour

    A location de la fête du fin d’année nous proposons des offres de prêt entre particulier pour vous faire sorti de vos difficultés et
    de bien faire aussi vos projets. Moi je suis disposé à vous faire le prêt dont vous avez besoin. Merci de nous contacter pour vos
    demande de prêt.
    Contactez moi par mail au: yvettenourrisson@gmail.com

    Mme NOURRISSON Yvette.

    Répondre
  • 11 décembre 2015 à 23 h 04 min
    Permalink

    HONTE A VOUS COMMERÇANTS ET POLITICIENS!!!Vous fermez tout a 16h et le week end. A cause de vous Papeete est une ville fantôme!! Les paquebots sont plein de touristes , prêts à dépenser ; mais tout ce qu’ils trouvent c’est des volets fermés. Vous voulez de l’argent, mais fermez vos boutiques tôt, et surtout vous ne supportez pas la concurrence !! On est au 21ème siècle et il faut vivre avec son temps!! L’économie du pays dépend de vous, la création d’emploi aussi!! BANDE D’EGOISTES PARESSEUX!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close