La Garonne accueille sa première hydrolienne

Les hydroliennes plongées dans un estuaire ne sont pas si répandues. Un site expérimental, situé en plein cœur de Bordeaux, a accueilli sa première turbine d’une puissance maximale de 80 kW/h, reliée au réseau électrique depuis 48 heures.

À l’endroit retenu, au pied du pont de pierre qui traverse la Garonne, les courants, accélérés par la présence des arches du pont, peuvent atteindre 3,5m/s, à une profondeur supérieure à 8 mètres, ce qui permet de tester ce type de turbine.

Pour la région Nouvelle-Aquitaine, qui finance à hauteur de 700.000 euros le projet, « contrairement à l’hydrolien océanique, l’hydrolien estuarien et fluvial fait appel à des technologies de tailles et de puissances modestes, ce qui rend la filière accessible à un tissu local de TPE-PME ainsi qu’aux chantiers navals et infrastructures logistiques et portuaires ».

En octobre 2017, la région avait ainsi voté une subvention au profit de la PME de l’agglomération grenobloise, Hydroquest, première entreprise à tester sa turbine sur le site d’essai de la Garonne.

Cette entreprise a eu recours à cinq entreprises locales de la région pour la construction et l’assemblage du prototype sur le site expérimental, dont le coût total est de 2,4 millions d’euros, financés également par Bordeaux Métropole et la Caisse des dépôts.

Deux autres emplacements sont prévus au même endroit dans la Garonne,…

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close