La hausse des créations d’entreprises ne génère pas d’emplois nouveaux

2 695 entreprises ont été créées en 2015 pour un total de 24 589 entités dites « actives » au 31 décembre, annonce l’Institut de la statistique (ISPF).

 

Le nombre d’entreprises nouvelles s’accroît de 210 par rapport à 2014, soit un bond de 8,4%, alors que celui d’entités « actives » ne progresse que de 3,8%.

Le rythme des créations est plus élevé dans les services, précise l’ISPF. Ainsi, sur cinq entreprises nouvelles créées dans le tertiaire, quatre relèvent des services et une du commerce. Ainsi, la santé humaine (médecins, professionnels de la rééducation, infirmiers, sages femmes) et l’action sociale, sont les deux domaines où l’activité est la plus dynamique. A noter également un fort regain d’intérêt pour « l’hébergement social » en faveur des personnes âgées. Et pour cause, la population vieillit et le manque de structures d’accueil se fait chaque jour plus criant.

Dans le secteur industriel, les créations pures enregistrent également un bel essor: 5%. Et c’est notamment l’habillement et tout ce qui tourne autour du textile qui génèrent de l’activité.

Les entreprises individuelles représentent 90% des initiatives comptabilisées, les hommes demeurant plus nombreux (61%) que les femmes. En revanche, et c’est le revers de la médaille, à leur ouverture, la plupart des nouvelles entreprises n’ont pas de salarié.

Par zone géographique, il apparaît que 80% des entreprises polynésiennes ont leur siège aux Iles du Vent contre 12% aux ISLV, 4% aux Tuamotu-Gambier, 3% aux Marquises et 1% seulement aux Australes.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close