La maternité de Mayotte manque cruellement de médecins

La grève générale se poursuit à Mayotte.

L’intersyndicale attend toujours des mesures concrètes pour que les retards structurels sur l’île soient comblés en matière de sécurité, de services publics, d’éducation et de santé. À la maternité de Mayotte, à Mamoudzou, 26 bébés sont mis au monde tous les jours malgré le manque de médecins. La plupart le sont, par des femmes comoriennes venues là pour donner la nationalité française à leur enfant.

Trois mères et leur bébé par chambre

Vendredi matin, la petite Hawa dort à poings fermés dans une chambre, mais Mariama, elle, est à bout de force. Elle a accouché la veille et n’a toujours pas pu se reposer. « On est entassées à trois femmes dans la chambre avec trois bébés qui pleurent alors que j’ai été hospitalisée à 2 heures du matin après une journée en salle d’accouchement, raconte cette maman. Et même à la maternité, il y avait trop de monde dans les couloirs, j’avais l’impression d’être aux urgences d’un pays en guerre. Ils sont débordés par le monde. »

À la mi-journée, les poches sous les yeux du docteur Alain Praud, gynéco-obstétricien à la maternité en témoignent. « Dans un hôpital français, explique le praticien, on compte un médecin pour 300 accouchements. On devrait donc être 25, mais on est sept à prendre des gardes. Il est presque midi, j’ai déjà fait trois (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close