La nomination de H. Teanotoga à la DRM fait des vagues

Dans un communiqué de presse, les syndicats A Ti’a i Mua et CSTP-FO accueillent plutôt mal la nomination de Hinano Teanotoga à la tête de la Direction des ressources marines et minières (DRM).

Au nom du personnel de l’établissement public, les organisations interpellent le ministre de tutelle, Teva Rohfritsch, sur cette situation qui, selon elles, « compromet la bonne réalisation des programmes de développement des principales filières économiques du Pays ».

Après la démission de l’ancien chef de service, et son remplacement par Hinano Teanotoga qui, jusqu’à sa nomination en conseil des ministres, occupait le poste de conseillère technique au ministère, A Ti’a i Mua et la CSTP-FO y voient « un affaiblissement des compétences techniques de certains services essentiels pour l »économie du pays » et font part de leurs inquiétudes de voir les « dysfonctionnements engendrés par le manque de dialogue et de confiance » perdurer et s’amplifier au sein même du service.

Si aucun appel à candidatures n’a effectivement été lancé pour pourvoir ce poste, précisons que c’est justement l’une des prérogatives du conseil des ministres. Ce qui a été fait en sa séance du 17 août dernier.

Par ailleurs, le personnel de la DRM plaide auprès du ministre pour un « changement de gouvernance » dans un souci de répondre au mieux aux besoins des administrés.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close