La parole aux jeunes !

 

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, en présence de la ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports, Nicole Sanquer-Fareata, a officiellement ouvert, jeudi matin, les premières Assises de la jeunesse.

La ministre en charge de la jeunesse a souhaité réunir les partenaires sociaux et les institutions en prise avec le terrain sur les problématiques de jeunesse. L’objectif de ces Assises est de réunir et de fédérer les compétences et les dispositifs de tous les partenaires associatifs et institutionnels pour apporter une réponse collective aux difficultés individuelles de notre jeunesse.

Ainsi, quatre axes de réflexion ont été retenus : privilégier l’accès des jeunes aux droits sociaux ; favoriser l’autonomie des jeunes et la sécurisation de leurs parcours dans leur globalité ; lutter contre les inégalités et les discriminations ; et encourager la participation des jeunes dans le débat public. Cet événement s’adresse aux professionnels de la jeunesse, mais aussi aux élus locaux et dirigeants associatifs concernés. Il renvoie surtout à des thématiques qui préoccupent la société tout entière, en particulier les jeunes: la liberté, l’équité, la solidarité, mais aussi la citoyenneté, le développement de l’individu par le vivre-ensemble.

En préparation de ces Assises, il s’est agi, à la fois de mobiliser en amont les jeunes autour des enjeux d’une participation de tous, mais aussi au travers de restitutions de travaux de séminaires thématiques, de permettre l’émergence d’une organisation rénovée des dispositifs existants, voire l’apparition de nouvelles mesures, le tout avec pour objectif une grande contribution à la cohésion sociale.

Ces Assises s’adressent à cinq cents jeunes et cadres, âgés de 13 à 35 ans, issus des collèges et lycées, des centres de jeunes adolescents (CJA) de Tahiti et de Moorea, de l’Université de la Polynésie française (UPF), de LInstitut Supérieur de l’Enseignement Privé de Polynésie française (ISEPP), mais aussi, des associations de jeunesse, sportives et culturelles et des confessions religieuses.

Ces Assises vont permettre de donner la parole aux jeunes, de faire émerger des propositions concrètes pour une politique de jeunesse renouvelée, sans doute plus adaptée au contexte d’aujourd’hui. Cette première étape donnera lieu à la publication des actes des Assises de la jeunesse, puis à une redéfinition  de la politique de jeunesse dans une dynamique multipartenariale et interservices avec et pour la jeunesse.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close