La performance d’Electricité de Tahiti reconnue à l’échelle du Pacifique

Lors de son congrès annuel, qui s’est tenu aux Samoa début août 2017, la Pacific Power Association (PPA) a rendu public son rapport annuel 2015 où elle compare sous forme de benchmark les performances et prestations de vingt-six opérateurs publics et privés d’électricité dans le Pacifique. L’occasion pour Electricité de Tahiti de redorer son blason en « mouchant » au passage celles et ceux qui n’avaient de cesse ces derniers temps de lui chercher des poux dans la tête.

 

Comme chaque année, la Pacific Power Association (PPA) publie son rapport de benchmarking des opérateurs du service public de l’électricité du Pacifique, qui se fonde sur l’année fiscale 2015. Les vingt-six membres de l’association qui ont participé au Benchmark sont les opérateurs du service public de l’électricité de pays aux tailles très diverses, de la Papouasie Nouvelle Guinée aux plus petits pays insulaires du Pacifique (Tuvalu, Kosrae), d’où des résultats très contrastés . La PPA réalise ce benchmark depuis 2012 ; son canevas a peu bougé depuis sa création car il offre une analyse pertinente faisant intervenir 87 indicateurs. Depuis trois ans, l’augmentation constante des performances de l’opérateur polynésien lui ont permis de rejoindre le podium sur plusieurs critères du benchmark, une preuve concrète de la justesse de son positionnement stratégique.

Les écarts de tarifs entre les pays du Pacifique sont très importants, trouvant leurs causes multiples dans le développement économique spécifique à chaque pays. Ainsi, les îles Salomon (avec leur opérateur public SIEA) ont l’électricité la plus chère du Pacifique car elles rencontrent, entre autres, des contraintes inhérentes à la dispersion géographique de leur population (plus de 900 îles pour 600 000 habitants).

Malgré la contrainte liée à la multiplicité des petits systèmes isolés, la Polynésie propose le deuxième tarif le moins cher pour les clients particuliers consommant moins de 200 kWh/mois, soit la majorité des clients polynésiens au tarif petit consommateur. Ce benchmark 2015 ne tient pas compte de la baisse des tarifs de l’électricité intervenue en Polynésie au 01 mars 2016. La Polynésie est également bien classée, ou dans la moyenne des pays du Pacifique, pour les autres catégories tarifaires comparées.

La Polynésie a rejoint le peloton de tête depuis trois ans sur un indicateur technique composé de quatre critères. En effet, la performance des opérateurs d’électricité se mesure à l’aulne des critères suivant : combien de millilitres de gasoil ou de fuel lourd sont consommés pour produire 1 kWh ? Sur quelle capacité en groupes électrogènes repose la production en électricité ? Quel est le rendement du réseau électrique (pertes sur les réseaux) ? Quel est le ratio (nombre de clients servis) sur (nombre d’employés de la société) ? EDT ENGIE est classé en 2015 comme l’opérateur ayant la meilleure performance technique du Pacifique, une reconnaissance du travail accompli par ses équipes.

Enfin, les bonnes pluviométries de ces deux dernières années ont permis à la Polynésie de produire régulièrement de l’hydroélectricité. En 2015, avec une production de 4,5% d’énergie photovoltaïque en plus de 25,7% d’hydroélectricité, la Polynésie réalise plus de 30% d’EnR et se positionne en pays ayant le troisième plus fort taux d’EnR du Pacifique.

Source: EDT

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close