La Pologne pourrait encore durcir sa loi sur l’avortement

 

L’avortement pourrait être presque totalement interdit en Pologne.

Après un débat enflammé, le Parlement polonais a décidé, mercredi 10 janvier, d’envoyer en commission une législation durcissant les conditions pour autoriser un avortement dans le pays. Le texte envoyé en commission, déposé fin novembre par le Comité Stop Avortement, doit interdire « l’avortement eugénique », celui décidé en raison d’une malformation du foetus constatée grâce à un examen prénatal.

Les conservateurs au pouvoir alignent leurs vues sur l’Eglise

Ce motif est à l’origine de 1 046 avortements, soit 96% des IVG pratiquées légalement en Pologne en 2016, selon Kaja Godek, une responsable de Stop Avortement. « Le projet, très bref, prévoit d’enlever de la loi en vigueur la possibilité de tuer les enfants handicapés ou risquant de l’être », a expliqué Kaja Godek à l’AFP. Le président Andrzej Duda, proche de l’Église catholique, s’est engagé en novembre à promulguer la loi une fois adoptée.

La loi actuelle est le fruit d’un compromis laborieusement atteint en 1993. Si cet amendement est voté, l’IVG ne sera plus autorisée que dans deux cas : risque pour la vie ou la santé de la mère et grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close