La Polynésie, « un océan de projets pour la France »

 

Le ministre de la Relance économique, de l’Economie bleue, de la Politique numérique et de la Promotion des investissements, Teva Rohfritsch, a participé lundi à Paris, à la Conférence Outre-mer organisée par l’Agence française de développement (AFD), dans le cadre du 75ème anniversaire de l’établissement.

En ouverture de l’évènement intitulé « Les Outre-mer en transitions : quelles stratégies pour demain ? », le directeur général de l’AFD, Rémy Rioux, a souligné les atouts et avantages comparatifs des collectivités ultramarines et insisté sur le rôle qu’elles avaient à jouer dans le développement économique de demain.

Lors de son intervention, Teva Rohfritsch a, en écho, indiqué que l’économie bleue constituait, avec le tourisme mais aussi le numérique, un axe de réorientation économique majeur pour la Polynésie française et a fortiori pour la France. « La croissance viendra de l’océan », a-t-il martelé, après avoir rappelé en préambule que l’économie polynésienne, en difficulté ces dernières années, était encore marquée par la bulle nucléaire.

La plus grande aire marine gérée du monde

Le ministre a ainsi souligné les politiques mises en œuvre par le Pays pour relancer les secteurs de la pêche côtière, lagonaire et hauturière, de l’aquaculture et de la perliculture, mais aussi pour développer les filières en devenir telles les énergies marines et les ressources minérales.

Il a, toutefois, insisté sur la volonté du gouvernement de préserver l’écosystème polynésien, soumis notamment à la pression des flottilles de pêche internationales. « Le président Edouard Fritch souhaite faire de la Polynésie française la plus grande aire marine gérée du monde à l’horizon 2020 », a rappelé Teva Rohfritsch. Une formidable opportunité pour la France de bénéficier d’une vitrine en matière de développement durable, selon le ministre.

Miser sur le numérique

Teva Rohfritsch a, par ailleurs, ajouté que le Pays entendait aussi miser sur le numérique comme axe de réorientation économique. Dans cette perspective, la pose d’un deuxième câble sous-marin est envisagée. Dans l’esprit du ministre, ce projet permettra à la Polynésie mais aussi à la France, de se positionner sur les autoroutes numériques du Pacifique.

« La Polynésie est un océan de projets pour la France » a ainsi conclu Teva Rohfritsch, au regard des opportunités offertes par la Polynésie en matière d’économie bleue, de développement durable et de numérique. Le ministre représentera le Pays, mardi soir, au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, lors de la clôture de la cérémonie anniversaire des 75 ans de l’AFD qui s’achèvera par le discours du président de la République, François Hollande.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close