La prochaine rentrée scolaire (2016-2017) préparée sous l’angle budgétaire

La ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareta, actuellement en mission à Paris, a été reçue mardi soir, au ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, dans le cadre du dialogue de gestion.

Le principe du dialogue de gestion consiste à améliorer la transparence des informations budgétaires, à favoriser la stratégie pluriannuelle, et à accroître l’efficacité de la gestion des finances publiques. Il s’agit de préparer, dans le cadre de la Loi de finances 2016, la prochaine rentrée scolaire d’août 2016.

C’est dans une ambiance studieuse et constructive que la ministre a exposé dans le détail auprès des directions générales du ministère de l’éducation nationale la politique éducative qu’elle mène depuis près d’un an, en termes de performance et d’objectifs pluriannuels.

Les programmes relatifs au système éducatif ont été analysés, notamment le programme 0140 « Enseignement scolaire public du premier degré » qui accueille les emplois d’enseignants titulaires et stagiaires du premier degré public, ainsi que les Inspecteurs de l’Education Nationale (IEN) ; le programme 141 « Enseignement scolaire public du second degré » qui accueille les emplois d’enseignants du second degré public, les personnels techniques, d’orientation et de direction ; le programme 230 « Vie de l’élève » qui accueille les emplois de Conseiller Principaux d’Education (CPE), d’assistantes sociales et d’infirmières des établissements publiques ; et le programme 214 « Soutien de la politique de l’éducation nationale », qui accueille la participation de l’Etat aux dépenses liées aux transports scolaires.

La Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) a également été analysée au regard des besoins avérés du système éducatif polynésien. La Dotation Globale d’Investissement (DGI) également, à l’éclairage du plan pluriannuel d’investissement exposé par la ministre d’un montant de 5 millions d’euros pour 2016-2017, accompagné de demandes de subventions exceptionnelles, dont celle relative à l’équipement du collège de Teva I Uta qui ouvrira ses portes en août 2016.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close