La réforme de la Perliculture pour avis devant le CESC

 

Le ministre de la Relance économique et de l’économie bleue a présenté, mardi, le projet de loi du Pays règlementant les activités professionnelles liées à la production et la commercialisation des produits perliers et nacriers en Polynésie française.

Après plus d’un an de concertation avec les professionnels, le projet de loi du Pays a été validé par le conseil des ministres qui l’a transmis pour avis au Conseil économique, social et Culturel.

Teva Rohfritsch a présenté les grands principes directeurs de la réforme proposée et les effets attendus notamment pour une meilleure gestion de la ressources dans le cadre d’une démarche de développement durable, un nouveau mode de gouvernance associant les professionnels aux décisions essentielles pour leur secteur, un encadrement ciblé des activités professionnelles de toute la filière pour aller vers davantage de professionnalisation et une simplification des procédures.

Les membres du CESC, très concernés par le développement du deuxième secteur phare de l’économie polynésienne, ont été très attentifs aux explications du ministre.

Pour rappel, la proposition qui est soumise ce jour a recueilli un accord global des professionnels.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close