La rentrée scolaire se peaufine au collège de Hitiaa

La ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue au collège de Hitiaa, lundi matin, pour rencontrer l’équipe de direction et l’équipe pédagogique, réunies ce jour, afin de régler les derniers ajustements nécessaires pour accueillir les élèves ce mercredi 12 août.

Ce collège accueille chaque année en moyenne 340 élèves, dont une trentaine au centre d’éducation aux technologies appropriées au développement (CETAD), pour 24 professeurs au total. Le collège sera dirigé cette année par Patricia Lamaud, précédemment affectée au collège de Papara en tant qu’adjointe.

Lors de cette visite, la ministre a rappelé l’importance de la politique éducative impulsée par son ministère, en particulier en matière de lutte contre l’illettrisme et le décrochage scolaire, mais également de rénovation de la voie professionnelle, en matière d’amélioration de la réussite scolaire des élèves.En effet, le collège de Hitiaa a obtenu un taux de réussite au DNB de 66,18 % en série générale, et de 62,50% en série professionnelle.

Hitiaa 2Pour atteindre cet objectif, l’équipe pédagogique devra formaliser la mise en place du conseil école-collège. Ce conseil a une mission essentiellement pédagogique : il mène des actions pédagogiques, à tout niveau, sur l’ensemble des cycles, en coopération avec les instances locales. Les projets qu’il élabore concernent les enseignements, les enseignants et les enseignés du premier et du second degré. Il ne se limite pas à assurer la liaison entre la classe de CM2 et celle de sixième, désormais associées au sein d’un même cycle 3 (CM1, CM2, 6ème) et il a en charge tous les élèves de l’école et tous les élèves du collège.

L’équipe pédagogique devra également mettre en œuvre l’indemnité de mission particulière (IMP). Cette procédure permettra d’affirmer la politique éducative que mène le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur en impulsant au sein des établissements des missions obligatoires comme la mission « référent décrochage » ou la mission « intérêt pédagogique et éducatif en faveur des élèves internes scolarisés dans les archipels des îles Australes, des îles Marquises, des îles Tuamotu ». Il est essentiel d’apporter la plus grande attention aux élèves en difficulté afin de lutter contre le décrochage scolaire, une source de troubles familiaux et sociaux ainsi que de veiller au développement psycho-affectif des élèves internes, qui sont séparés précocement de leurs familles, compte tenu de l’éclatement géographique insulaire. Elle devra enfin s’inscrire dans une dynamique de travail en équipe élargie afin d’apporter à la difficulté individuelle des élèves une réponse collective forte.

D’autre part, près de 4 000 000 Fcfp sont engagés pour rénover l’étanchéité de la cuisine du collège, et plus de 900 000 Fcfp ont été débloqués pour équiper la section Gestion. Petite Exploitation Rurale (GEPER) du CETAD. D’autres travaux sont en cours d’étude pour améliorer les conditions de travail des élèves et de la communauté éducative.

Communiqué de la Présidence.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close