La Ronde Tahitienne 2013 sera une épreuve écocitoyenne

La deuxième édition de la Ronde Tahitienne, qui se déroulera le 2 juin, sera, pour les organisateurs, l’occasion d’inscrire cette course cycliste dans une démarche éco-responsable en faisant appel au label Éco Cyclo.

ronde-tahitienne-04

Pour cette deuxième édition, les compétiteurs pourront choisir entre trois parcours: la Grande Ronde (105km), la Petite Ronde (50km) ou la Ronde Loisir (12 km), un circuit plus familial. Le départ sera donné le dimanche 2 juin à 8 h du matin, au vélodrome de la Fautaua, mais tous les participants doivent être sur place dès 7 h pour un échauffement commun. L’année dernière, plus de 220 cyclistes ont pris part à la Ronde Tahitienne. Cette année, les organisateurs espèrent bien dépasser ce total.

L’événement a, en outre, reçu le label Eco Cyclo. Créé en 2006 en métropole, ce label permet d’associer les enjeux environnementaux et le développement durable aux pratiques cyclistes. En métropole, de nombreuses épreuves ont déjà adhéré à ce concept pour faire passer le message de l’éco-cyclisme. Mais, souligne le Vélo Club Tahiti, c’est la « première fois en Polynésie qu’une épreuve reçoit ce label là ».

Disqualifier les coureurs ne respectant pas l’environnement

La Ronde Tahitienne étant désormais une épreuve écocitoyenne, les organisateurs demanderont aux participants de ne pas jeter de papiers par terre et de respecter leur environnement. Des « cyclistes patrouilleurs » circuleront également tout au long de l’événement afin d’informer la population sur les questions environnementales. Si nécessaire, ils pourront également sanctionner (disqualification de coureurs, etc).

Le tarif pour les inscriptions est fixé à 3 500 Fcfp par personne et comprend notamment un maillot de cycliste (de couleur différente en fonction du circuit choisi). Les inscriptions peuvent se faire jusqu’au samedi 1er juin, au Garage Bambou, à Mamao, ou sur place, le jour de la compétition, avec un surcoût de 1 000 Fcfp. Pas moins de 20 partenaires – notamment Henri Sannier, journaliste sportif de France-Télévisions, ainsi que le magazine métropolitain Top Vélo – soutiennent cette épreuve inscrite au calendrier des grandes manifestations sportives de Polynésie française.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close