La saison de ponte a démarré sur l’atoll de Tetiaroa

A Tetiaroa, la première ponte de tortue verte de la saison a été observée il y a deux semaines sur le motu Onetahi. Une tortue verte femelle de 148 kg pour 107cm de carapace a ainsi pondu puis est retournée à l’eau aux alentours de 4h30 du matin. La saison de ponte a donc démarré et comme chaque année, l’association Te mana o te moana va s’occuper du recensement des traces et nids sur l’atoll, apprend t-on dans un communiqué.

Des plages de ponte de tortues marines du monde entier ont fait l’objet d’un suivi scientifique depuis des décennies. Les résultats de ces suivis peuvent alors servir directement dans les programmes de conservation de ces espèces protégées. En Polynésie française, de nombreuses îles sont connues pour être des sites de ponte historiques pour la tortue verte mais très peu d’informations scientifiques sont disponibles. Dans les îles de la Société, Mopelia-Scilly-Bellinghausen, Tetiaroa et Tupai sont les derniers sites de ponte importants de l’archipel.

A Tetiaroa, un programme de recherche s’intéressant aux pontes de tortues vertes a débuté en 2007-2008 à l’initiative de l’association Te mana o te moana et avec le soutien de la Direction de l’Environnement de Polynésie française. Depuis, de nombreux épisodes de ponte y sont recensés chaque année durant la saison, d’octobre à mars. Ce suivi est mené dans le cadre du réseau de référents tortues marines géré par la Direction de l’Environnement. C’est actuellement le seul suivi de pontes mené en Polynésie française cumulant 8 années de données consécutives. Il rentre à ce titre dans le cadre des mesures préconisées par le Plan de conservation 2013-2017 des espèces marines emblématiques de Polynésie française et s’inscrit également dans le cadre d’une démarche globale de renforcement des connaissances soutenue par le Groupe Tortues Marines France.

Pendant huit ans, ce suivi a été mené par de nombreuses équipes de volontaires et de techniciens qui, à travers leurs rondes, ont parcouru 6 000 km sur le littoral de Tetiaroa pour recenser traces et nids. Ce suivi a été rendu possible grâce au partenariat et au soutien financier du Ministère de l’Environnement de Polynésie française, de l’association Planète urgences, du Critical Ecosystem Partnership Fund, de Pacific Beachcomber, de l’hôtel The Brando et de Tetiaroa Society.

Des résultats précis mais difficiles à interpréter

La saison passée (octobre 2014- mars 2015), 368 traces de tortues ont pu être recensées sur l’atoll de Tetiaroa. De fortes variations dans le nombre de traces de tortues sont observées entre chaque saison mais sont pour le moment difficilement interprétables. En effet, les tortues ne reviennent pondre que tous les 2 à 4 ans mais pondent plusieurs fois par saison, et le nombre des pontes peut être influencé à la fois par l’environnement (variations saisonnières, évènements El Nino) et par l’impact de l’homme (braconnage, aménagements littoraux). Malgré les 8 ans de données déjà disponibles, ce suivi doit donc être continué afin de pouvoir conclure sur les tendances de l’évolution des populations de tortues dans cette zone.

Si la majorité des montées de tortues se concentre en général sur les deux grands motu du nord, Tiaraunu et Oroatera, la quasi-totalité des motu est cependant concernée par la ponte des tortues vertes. L’association Te mana o te moana travaille donc depuis deux ans avec l’hôtel The Brando pour limiter l’impact de la présence humaine sur la ponte des tortues marines : mise en place d’équipements adaptés (filtres rouges sur les éclairages par exemple), limitation des émissions sonores durant la nuit, sensibilisation et communication préventive auprès de la clientèle et des employés, ramassage de déchets amenés par les courants sur les zones de ponte….

En 2007 déjà, un ramassage mené sur trois jours par l’association Te mana o te moana avait permis de ramasser plus de 800 kg de déchets plastiques.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de l’association: www.temanaotemoana.org ou la page facebook.

copyright Te mana o te moana

Télécharger l'article en PDF

3 pensées sur “La saison de ponte a démarré sur l’atoll de Tetiaroa

  • 20 octobre 2015 à 2 h 18 min
    Permalink

    merci pour l’info, j’espère seulement que l’atoll est bien gardé durant toute la saison de ponte, car des petits malins vont s’empresser d’y aller faire un tour !!!!!!!!!!!!

    Répondre
    • 20 octobre 2015 à 9 h 19 min
      Permalink

      m’étonnerais que des petits malins sachent accéder à la plage , il y a la milice privée du Brando qui patrouille 24/24 . Sans oublier les engins de chantier qui pataugent allègrement dans le lagon , ni les vedettes ultra rapide qui le sillonnent pour la plus grande joie des touristes  » écologique  » fortunés .

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close