La société civile polynésienne en déplacement à Bruxelles

Une délégation de la société civile polynésienne s’est rendue à Bruxelles pour rencontrer leurs homologues du Comité économique et social (CES) Européen et les responsables de la Commission Européenne.

La délégation est composée d’Angélo Frebault, président du CESC, Patrick Galenon, représentant de la Polynésie française au Conseil économique, social et environnemental de la République française et membre du CESC, Mélinda Bodin, présidente de l’association des hôtels de famille de Tahiti et ses îles et membre du CESC, et Ralph Maamaatuaiahutapu, chargé de communication du CESC. Retenu par ses obligations professionnelles en France, Stéphane Chinloy rejoindra la délégation jeudi.

Ce déplacement fait suite à l’intervention du CESC lors de la Conférence Climat des Conseils économiques et sociaux Européens à Paris le 13 juillet dernier.

Ces rencontres visent à pénétrer les arcanes des concepts des aides européennes et de s’enquérir des outils et moyens financiers que l’Europe peut mettre à disposition des porteurs de projets institutionnels et privés. L’objectif final de cette démarche de la société civile polynésienne est véritablement la création d’emplois. Les secteurs-clés retenus par le CESC sont l’exploitation des ressources minérales des fonds océaniques, le tourisme, le numérique, la formation, la pêche semi-industrielle, les énergies renouvelables, l’environnement et le changement climatique.

Plusieurs réunions ont ponctué cette journée particulièrement chargée et riche d’enseignements :

  • Discussion avec Henri Malosse, Président du Comité économique et social Européen. Le Président de l’assemblée des Conseils économiques et sociaux des Régions (CESER) de France, François Berthelon, s’est spécialement déplacé de Paris pour marquer le soutien des CESER de France et d’Outre-mer à la démarche de la Polynésie française ;
  • Rencontre avec Théodore Saramandis, chef du Task Force – Overseas Countries and Territories à la Commission Européenne ;
  • Séance plénière du Comité économique et social Européen ;
  • Rencontre avec Evelyne Pichenot (membre du groupe III au CES Européen, représentante de la France, membre du CESE de la République française), Pedro Almeida Freire (membre du CES Européen, Vice-président de la Confédération du commerce et des services portugais, représentant du Portugal), Gabriel Sarro Iparraguirre (membre du groupe III au CES Européen, représentant de l’Espagne), et Isabel Caño Aguilar (membre du CES Européen, Vice-présidente de l’observatoire de développement durable du CES Européen, représentante de l’Espagne).

La Polynésie française va bénéficier des fonds du 11ème FED (Fonds européen de développement) 2014-2020 pour financer son programme de développement lié au tourisme. La programmation devrait s’achever en 2016 pour une mise en œuvre en 2017. Outre le FED, le Pays peut également prétendre au financement de projets à travers une enveloppe territoriale, le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional). Les collectivités du Pacifique telles que la Polynésie française, la Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, ou encore Pitcairn pourraient tirer profit de ce financement européen pour devenir des exemples à suivre par les pays de l’ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). La situation géostratégique de la Polynésie française intéresse fortement l’Europe. Le représentant de la Commission Européenne se félicite que le CESC ait pu intégrer la commission de suivi du FED à l’invitation du gouvernement polynésien.

Les différents responsables rencontrés ont tenu à saluer la démarche proactive des représentants du CESC et reprendrons contact après avoir identifié les personnes ressources qu’il conviendra d’approcher.

Au niveau de l’Europe et plus particulièrement de Bruxelles, il est avéré que la Polynésie française et toutes ses potentialités sont méconnues voire inconnues des instances européennes et des investisseurs privés. Il conviendrait certainement d’organiser au Parlement Européen une Journée du Pacifique ou une Journée de la Polynésie française avec des ateliers par secteur économique.

La délégation polynésienne sera reçue demain au Parlement Européen par le député Maurice Ponga. Ce dernier a déjà rencontré les membres du CESC à Papeete à plusieurs reprises.

Communiqué du CESC.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close