La télémédecine, une réponse adaptée aux déserts médicaux

La télémédecine va bénéficier d’un cadre légal dès le 15 septembre et sera ainsi remboursée. Une façon de répondre au défi des déserts médicaux et de favoriser le suivi des patients par différents praticiens.

C’est la rentrée de la télémédecine. ­Mi-septembre, elle ­entre en vigueur après l’accord signé en juin par la totalité des syndicats de médecins (ce qui est rarissime) et l’assurance maladie. Un accord qui est tout sauf anecdotique car le développement futur de la télémédecine peut apporter une réponse aux faiblesses actuelles du système de santé, coincé entre les difficultés d’accès aux soins, le suivi des malades de plus en plus âgés, et enfin l’accroissement continu du nombre des maladies chroniques : faut-il rappeler que plus de 10 millions de patients en 2016 souffraient d’une affection longue durée (ALD) ? Dans les faits, deux catégories d’actes sont créées : la téléconsultation et la télé-expertise.

La téléconsultation

Le but, non seulement simplifier l’accès à un docteur pour des patients ayant du mal à se déplacer, mais aussi apporter une réponse dans des régions désertées par les praticiens. Désormais, donc, tout assuré, quel que soit son lieu de résidence, et tout professionnel, quelle que soit sa spécialité, pourront recourir à ce type de consultation.

­Ladite téléconsultation devra néanmoins transiter par le médecin traitant du patient. «Sur le plan technologique, celle-ci repose sur deux exigences : d’une part, le recours à un échange vidéo – exigé par la loi, pour garantir la qualité des échanges entre le médecin et le patient via une bonne résolution d’image – et, d’autre part, la connexion à une solution sécurisée, exigence essentielle dans la mesure où ­la téléconsultation fait ­transiter des informations à caractère médical dont la confi­dentialité doit être protégée», a expliqué l’assurance ­maladie.

Dans tous les cas, cette ­téléconsultation se déroulera comme n’importe quelle autre consultation. Elle ­commencera ainsi par une demande de (…)

Lire la suite sur Liberation.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close