La valeur des exportations locales a baissé de 10% en 2016

Avec les dernières statistiques du commerce extérieur pour le mois de décembre 2016, l’heure est au bilan.

L’an dernier, Tahiti et ses îles ont exporté sur les marchés internationaux pour 11 milliards 120 millions Fcfp de marchandises diverses contre 12,266 milliards un an plus tôt.

La faute principalement aux produits perliers qui constituent la principale valeur du fenua malgré la crise profonde qui affecte le secteur depuis plus d’une décennie. A eux seuls, les joyaux des lagons polynésiens ont rapporté 6 milliards 654 millions de Fcfp, souligne l’ISPF.

En seconde position, on trouve le poisson (1,285 milliard Fcfp) dont la valeur à l’export connaît également une déconvenue pour les professionnels. Vient ensuite le coprah (860 millions) qui retrouve quant à lui quelques couleurs, au prix, il est vrai, d’un soutien public fort coûteux… Même le monoï traverse une mauvaise passe: 321,7 millions de gains en 2016 contre 332,7 millions en 2015.

Sachez également que les importations civiles accusent également une baisse d’environ 4 milliards de Fcfp (-2,3%) en 2016 par rapport à 2015. En revanche, et c’est une bonne nouvelle, la consommation des ménages se porte mieux puisque leurs achats ont totalisé l’an dernier 79 milliards 623 millions de Fcfp (+3,9%). Tous les secteurs profitent de cette tendance, y compris le secteur automobile qui totalise plus de 11 milliards Fcfp d’achats sur la période.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close