La ville de Paris expérimente des capteurs de particules fines

La mairie de Paris a annoncé mercredi l’expérimentation de capteurs de particules fines, ces particules générées par le trafic routier et notamment les véhicules diesel, reconnues comme les plus dangereuses pour l’homme car elles franchissent la membrane pulmonaire.

Un prototype de capteur a été embarqué dans une trentaine d’Autolib’, ces véhicules électriques en partage, durant la COP21, indique un communiqué.

Cette expérimentation « devrait permettre de relever en temps réel le taux de PM2.5 – les particules fines – dans les rues d’une ville, à hauteur d’habitacle des véhicules, des piétons, des poussettes, des vélo-motoristes, donc au niveau réel de respiration des individus », indique la mairie.

L’analyse de ces taux « par agrégation de dizaines de milliers de points de mesure devrait permettre de visualiser en temps réel l’évolution des taux de PM2.5, voire d’anticiper l’arrivée et l’installation d’un pic de pollution », selon la mairie.

La ville de Paris expérimente des capteurs de particules fines
Source: Yahoo France

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close