L’agriculture, une problématique à l’échelle nationale

 

Le ministère du Développement des ressources primaires a entrepris de participer aux Etats généraux de l’alimentation (EGA) en organisant, les 9 et 10 octobre, les ateliers polynésiens des Etats généraux de l’alimentation, à la Présidence de la Polynésie française.

Annoncés par le Président de la République en juin dernier, les EGA ont pour objectif de relancer la création de valeur, en assurant une équitable répartition, de permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes, d’accompagner la transformation des modèles de production pour mieux répondre aux attentes des consommateurs et de promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable.

La création et la répartition des valeurs et une alimentation saine, sûre et durable et accessible à tous, sont donc les deux principaux chantiers auxquels devront répondre ces EGA à travers quatorze thématiques proposées.

En Polynésie française, les ateliers polynésiens seront mobilisés sur les trois principales thématiques retenues, tels que « réussir la transition écologique et solidaire de notre agriculture en promouvant une alimentation durable », « renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture et des filières alimentaires et développer la formation » et « préparer l’avenir : quels investissements, quel accompagnement technique, quelle recherche pour une plus grande performance environnementale, sanitaire, sociale, et économique ? ».

Une consultation ouverte aux Polynésiens

Durant ces deux jours, institutions, associations, représentants du secteur primaire, de la formation initiale et continue seront mobilisés afin de proposer des solutions en réponse aux problématiques soulevées.

Mais l’avis de l’ensemble des Polynésiens est aussi attendu. En effet, dès le lundi 9 octobre au soir, le ministère du Développement des ressources primaires invite tous les Polynésiens à s’exprimer sur le sujet en partageant leur vision des solutions possibles, sur le site internet ( www.capl.pf ) de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire.

Ainsi, par cette consultation publique, le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, souhaite que la Polynésie française contribue, activement, à l’élaboration de la feuille de route nationale qui résultera de ces EGA.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close