L’amiral Sang Hoon Lee reçu par le Haut-commissariat et à la Présidence

 

Le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, René Bidal, puis le directeur de cabinet-adjoint du président Fritch, Bruno Peaucellier, ont reçu tout à tour lundi matin l’Amiral Sang Hoon Lee, Commandant du destroyer Chung Mu Gong Yi Sun Shin, navire école de la marine coréenne, en escale à Papeete.

Le représentant de l’Etat a souligné la qualité des relations diplomatiques entre la France et la Corée qui remontent à 150 ans, avec la signature d’un traité d’amitié le 4 juin 1886. René Bidal a évoqué l’engagement militaire de la France pour défendre la Corée du Sud, sous la bannière de l’ONU, lors de la guerre de Corée (1950-1953), avec un bataillon de volontaires français de 3200 hommes.

Depuis le début des années 1980, au-delà de la relation diplomatique, des liens commerciaux et culturels se sont tissés entre la Polynésie française et la Corée, avec l’ouverture d’une ligne maritime directe, la construction de thoniers, des accords de pêche mais aussi le déplacement en Corée d’un groupe de maires polynésiens en 1988, la visite à Tahiti de l’Ambassadeur de Corée en France, en 1999, et enfin, il y a aujourd’hui dix ans exactement, l’escale d’un destroyer similaire au Chung Mu Gong Yi Sun Shin, dans le port de Papeete.

Le Commandant du navire a dit au Haut-Commissaire tout son plaisir de découvrir la Polynésie française, il a particulièrement apprécié l’accueil qui lui a été réservé par les autorités civiles et militaires ainsi que l’accueil polynésien traditionnel.  L’Amiral Sang Hoon Lee a rappelé qu’il existe une coopération de longue date entre les marines française et coréenne.         coreen

Et puis, en l’absence du président Edouard Fritch, actuellement en déplacement aux Marquises avec l’ensemble de son gouvernement, l’amiral Lee Sang Hoon, a été reçu, le même jour, par le directeur de cabinet adjoint, Bruno Peaucellier, et le délégué aux Affaires internationales, européennes et du Pacifique, Manuel Terai, en présence également de la consule honoraire de la République de Corée, Timeri Hart. L’entretien a été l’occasion de souligner la qualité des liens de coopération et d’amitié  tissés entre la Polynésie française et la République de Corée depuis le début des années 80.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close