Lancement de la 12ème campagne de collecte de dons pour le Bleuet de France

Le Secrétaire général du Haut-commissariat, Marc Tschiggfrey, a participé vendredi matin, au lancement de la campagne de collecte de fonds du Bleuet de France, parrainée par les forces armées en Polynésie française et le comité Miss Tahiti, à la maison du combattant, à Vaininiore.

Voici l’allocution prononcée par le directeur de l’Onac, Philippe Leydet.

Nous sommes réunis aujourd’hui pour lancer avec nos partenaires du monde associatif polynésien qui l’ont bien voulu, mais également avec les forces armées de Polynésie française et le comité Miss Tahiti, la douzième campagne de collecte de dons pour le Bleuet de France, organisée sur le Fenua.

Je tiens à vous remercier pour votre engagement spontané et témoigner de votre soutien aux anciens combattants et à leurs familles ; eux qui ont su défendre la France et ses habitants mais aussi venir en aide aux peuples opprimés.

C’est une cause noble et importante à laquelle vous apportez votre soutient avec beaucoup de ferveur. C’est la sixième année consécutive que nous organisons cette opération. Elle est la résultante des efforts menés par le service dans le cadre de la mission solidarité de l’ONACVG.

En effet, la mission de l’ONACVG s’articule autour de trois axes d’action principaux : la Mémoire, la Reconnaissance – Réparation et la Solidarité (action sociale).

Conséquence de la reconnaissance de l’Etat, l’action sociale est au cœur de la mission de proximité de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG).

Le code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre (CPMIVG) stipule en effet que l’ONACVG doit exercer l’action sociale nécessaire en faveur de ses ressortissants : les anciens combattants, les victimes de guerre et leurs ayant droits, les pensionnés militaires d’invalidité, les victimes civiles d’attentats.

Cette mission, impulsée par la direction générale, est déconcentrée au niveau du service de Polynésie française, qui de par sa présence sur le terrain, est le mieux à même de connaître la situation de chaque ressortissant pour agir rapidement.

La solidarité à l’ONACVG, grâce à un budget national annuel de près de 22, 885 millions d’euros en 2014, s’exprime à travers différents types d’actions :

  • une assistance administrative pour un suivi personnalisé de chaque ressortissant ;

  • l’établissement de la carte de veuve de guerre, d’anciens combattants ou bénéficiaires du code (CPMIVG) ;

  • la mise en œuvre du statut de pupille de la Nation ;

  • des interventions financières variées (secours, aides).

Ainsi depuis 2009, le budget du service de Polynésie n’a cessé de progresser. Passant de 477 327 FCP (4 000 euros) en janvier 2009 il devrait atteindre 4 437 868 FCP (37 190 euros) fin 2015. Depuis six ans ce ne sont pas moins de 506 ressortissants qui ont pu bénéficier de l’aide sociale de l’ONAC, dont 95 à ce jour en 2015.

La priorité de nos aides va aux Pupilles de la Nation. Le service de Polynésie française en gère 3 sur près de 400 Pupilles suivis par l’ONAC dans 64 départements et collectivités d’outre-mer.

Le budget solidarité est approvisionné pour partie par les collectes du Bleuet de France.

Depuis novembre 2009, ce sont 1 501 679 FCP, soit 12 584 € qui ont été collectés au Fenua lors des cérémonies des 8 mai et 11 novembre.

 

L’ONACVG à travers toute la France mène des actions ponctuelles dans le cadre de ces 81 ans. C’est pourquoi nous organisons pour la seconde fois une soirée dédiée au Bleuet de France, grâce à nos partenaires.Toutes et tous ont répondu favorablement à ma demande et se produiront bénévolement, faisant preuve de leur générosité et de leur engagement pour cette noble cause qu’est le Bleuet de France.

Cette soirée se déroulera le mardi 10 novembre 2015à la Brasserie des 3 brasseurs à partir de 19h00.

Au programme :

  • 19h00 ouverture de la soirée
  • 19h15 jusqu’aux alentours de minuit le groupe TOREA
  • La soirée sera rehaussée par la participation de plusieurs artistes :
    • Poehere Tefafano finaliste de « Tahitian Voice 2 »
    • Tevahine Tefafano finaliste de « Nescafé Star »
    • Kareen « Tahitian Voice 1 »
    • Eddy finaliste de « Tahitian Voice 2 »
    • Hilton
    • Tu Tefafano finaliste de « Tahitian Voice 2 »

Durant toute cette soirée, des collectes seront effectuées et la totalité des fonds sera reversés au Bleuet de France.

Par ailleurs, comme vous l’avez compris, des collectes se déroulent sur Arue, Papeete et aux Marquises à Ua Pou depuis lundi dernier et jusqu’au 11 novembre.

Hormis la solidarité, au plan local, votre contribution au Bleuet de France est visible au plan mémoriel, tout comme ce panneau dédié à Henri CADOUSTEAU que j’ai fait réaliser localement et qui a été pris en charge par l’ONAC et le Bleuet de France dans le cadre de la mémoire.

En effet sur 100 € collectés 58€ participent à la solidarité envers nos ressortissants, 25€ à l’organisation de manifestations mémorielles et 17€ servent à l’organisation et à la promotion des collectes.

S’il parait normal que les anciens combattants et les forces armées se sentent directement concernés par le Bleuet, certains peuvent se demander pourquoi nos Miss ?… Mais j’y vois là tout un symbole.

Le mythe de la vahine, femme fleur, image de la sensualité. Notre société polynésienne est très attachée à cela, à cet idéal de la beauté de la vahine. Notre société polynésienne où la vahine jouit traditionnellement de liberté et d’égalité avec les hommes.

En cette année 2015, Vaimiti tu es la reine des vahine. Cette Liberté et cette égalité auxquelles tant de femmes de par le monde aspirent, tu en es le symbole vivant.

Alors que nos camarades en activité, dont de nombreux polynésiens – ne sont-ils pas plus de 250 tous les ans à s’engager – combattent sur de nombreux fronts pour défendre la démocratie, les libertés dont celle des femmes ;

Alors que Malala Yousafzai a obtenu l’an passé le prix Nobel de la paix pour son combat visant à obtenir la liberté à l’instruction pour les jeunes filles pakistanaises, il m’est apparu normal de te proposer d’être la marraine de cette 12ème collecte du Bleuet de France. Fonction que tu as acceptée avec générosité et enthousiasme.

Mauruuru roa à toi en leur nom à toutes et tous.

Pour tous renseignements, vous pouvez consulter le site : www.bleuetdefrance.fr

Ou bien, le siège social de l’œuvre Nationale du Bleuet de France :

Par courrier :

  • ONACVG – Bleuet de France, Hôtel National des Invalides 75007 PARIS
  • ONACVG – PF, Maison du Combattant, Vaininiore, Papeete, Tahiti (Tél/fax : 40420324, email : onac-vg@mail.pf)
Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close