Lancement du projet d’aménagement du patio du musée de Tahiti et ses îles

Une cérémonie marquant le lancement du projet d’aménagement du patio du musée de Tahiti et ses îles s’est déroulée, vendredi, en présence de représentants du ministre de la Culture, et de la directrice du Musée de Tahiti et ses îles, Théano Jaillet.

Une première plante a ainsi été symboliquement mise en terre : il s’agit du ha’eha’a, une plante basse choisie pour sa richesse insoupçonnée, évoquant ainsi des notions d’humilité et de respect, des valeurs fondamentales du savoir être polynésien.

Dans le cadre des quarante ans de la création officielle du Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha, et après trente-sept années d’existence, les jardins du Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha s’apprêtent en effet à retrouver un nouveau souffle, avec une première étape consistant en la rénovation végétale du patio.

2014-04-04-JARDIN MUSEE DES ILES 1

Cet espace va connaître notamment une valorisation végétale par des plantes dites basses – lianes, fougères, herbacées, arbrisseaux et arbustes – des plantes utilitaires, thérapeutiques, alimentaires, ornementales, cosmétiques. Cette valorisation de la végétation basse va aussi permettre de promouvoir les cultures traditionnelles et de favoriser la réémergence de savoir-faire ancestraux.

Le futur patio rénové a été baptisé « Les jardins d’Ätea ». Des supports de communication seront réalisés dans trois langues (Français, Anglais et Tahitien). Toutes les plantes, qu’elles soient indigènes, polynésiennes ou d’introduction moderne pour être ensuite adoptées par les Polynésiens, seront présentées, avec le nom vernaculaire, le nom scientifique, la famille, le type biologique, le statut biogéographique ainsi que les utilisations ancestrales ou modernes.

C’est ensuite l’ensemble du site d’Hiti qui sera tout prochainement valorisé. Le parc du musée sera rebaptisé « les jardins de Hiti », en référence à l’origine de l’appellation Tä-hiti. De plus, un unu de sept mètres de hauteur sera érigé à l’entrée du musée pour affirmer le caractère sacré des Jardins de Hiti, ce site étant autrefois le lieu de résidence des Ari’i rahi de Punaauia. Enfin, les pierres dressées du marae Vai’ötaha et les pierres taillées des murs du marae Taputapuätea seront mises à l’honneur pour rappeler ainsi leur passé illustre. Le ministère de la Culture soutient pleinement cette opération de réaménagement et de valorisation des jardins du Musée de Tahiti et ses Îles.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close