L’Aranui 5, théâtre d’un prochain exercice de secours maritime

Le MRCC Papeete, centre de coordination de sauvetage maritime en Polynésie française, et le Haut-Commissariat de la République, organisent, mardi 9 août 2016, un exercice de secours maritime, avec le concours des Forces Armées en Polynésie Française et en partenariat avec la Compagnie Polynésienne de Transport Maritime. Il se déroulera au large du port de Papeete.

Cet exercice s’inscrit dans le cadre d’ORSEC Maritime. Ce plan de secours en mer organise et décline, sous l’autorité du Haut-Commissaire de la République, une veille permanente pour assurer la gestion des événements de mer. Le représentant de l’Etat est assisté de l’Amiral, Commandant la zone maritime de Polynésie Française.

Le plan ORSEC Maritime prévoit trois niveaux d’intervention adaptés aux différentes situations, de l’action quotidienne à la crise aiguë mobilisant d’importants moyens. Il vise à faire face aux conséquences d’un événement grave susceptible de compromettre la sécurité des personnes, de veiller à la protection des biens et de l’environnement.

L’exercice se déroulera à bord du nouveau paquebot mixte ARANUI 5, construit avec de hauts standards de sécurité. L’exercice permettra à la Compagnie Polynésienne de Transport Maritime de vérifier les procédures d’urgence internes qui seraient mises en œuvre en cas d’événement de mer.

Scénario de l’exercice

Le scénario de cet exercice reprend l’une des thématiques prévues dans le dispositif ORSEC maritime: l’assistance à un navire en difficulté, complétée ici de l’évacuation d’un blessé par voie aérienne.

« Une panne moteur se déclare à bord de l’ARANUI 5 alors qu’il débute sa croisière à destination des Marquises. Le commandant formule une demande d’assistance au MRCC afin que celui-ci puisse engager un moyen de remorquage à son profit.

Une équipe d’évaluation puis une équipe d’intervention de la base navale de Papeete sont rapidement déployées en renfort à bord du navire en difficulté à l’aide de l’hélicoptère Dauphin inter-administrations de la flottille 35F.

Un marin de l’équipage de l’Aranui 5 se blesse à la jambe au cours de la mise en place préalable des apparaux de remorquage sur la plage avant du navire. Le médecin du bord demande alors une assistance médicale au MRCC.

Une troisième rotation de l’hélicoptère est alors organisée avec la projection à  bord d’une équipe médicale du SAMU de Polynésie pour prendre en charge le blessé et l’évacuer vers l’hôpital du Taaone.

Enfin, le remorqueur côtier MAROA de la marine nationale rejoint l’ARANUI 5 pour contenir sa dérive. »

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close