L’arrogance de Monvoisin en guise de bienvenue à French Blue

Pour la première fois depuis l’annonce de l’arrivée de French Blue dans le ciel polynésien, le Pdg d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, est sorti de son silence. Et pas de la plus belle manière qui soit…

Face à la présentatrice du grand journal de TNTV, dimanche soir, le patron de la compagnie au tiare est apparu particulièrement arrogant, à la limite de la politesse, vis-à-vis de son futur concurrent. Pas très beau joueur, il aurait quand même été plus classe de sa part de souhaiter la bienvenue au nouveau transporteur puisque comme il a été dit et répété: le ciel est ouvert à tous!

Réagissant tout d’abord au reportage de la chaîne, montrant des hôteliers plutôt optimistes quant à l’arrivée d’un flux touristique supplémentaire, Michel Monvoisin n’y a vu pour sa part qu’un « espoir » qui pouvait rapidement tourner court, d’où son inquiétude… mais pour la société française low-cost elle-même.

A ses yeux, en effet, ce n’est qu’une affaire de mathématiques! Normal, pour un ancien de la Socrédo-OSB…

Première interrogation et non des moindres: considérant les 100 000 sièges supplémentaires que French Blue souhaite commercialiser à l’année, le patron de « notre » compagnie soulève un premier problème: y a t-il 100 000 chambres (ou bungalows) de libres en Polynésie française ? A moins, laisse t-il entendre, que French Blue privilégie la clientèle « famille et amis » de personnes installées au fenua…Et d’oublier au passage les résidents qui, le moment venu, pourraient bien se laisser tenter par une escapade à bas coût du côté de San Francisco.

S’agissant justement de la question tarifaire, on parle de billets moins chers de l’ordre de 10 à 20% par rapport à ce qui pratique actuellement chez ATN et Air France. Sur ce point, Michel Monvoisin dit attendre l’information officielle. Avant de constater simplement que AOM a fait faillite, alors que Corsair ne veut plus revenir.

Il n’en reste pas moins – et c’est normal! – que le Pdg a déjà réuni son personnel pour se préparer à la bataille. Après 19 ans d’existence, « nous sommes tout à fait armés… » a t-il indiqué à la journaliste de TNTV sans pour autant dévoiler la stratégie qui se voudra forcément offensive le moment venu.

Toujours est-il que le Pays, pourtant actionnaire archi-majoritaire d’ATN, attend beaucoup de cette diversification de l’offre aérienne en Polynésie. Raison pour laquelle Michel Monvoisin s’est bien gardé de critiquer la décision prise d’accorder les droits de trafic.

Télécharger l'article en PDF

4 pensées sur “L’arrogance de Monvoisin en guise de bienvenue à French Blue

  • 5 novembre 2017 à 20 h 43 min
    Permalink

    Bonsoir Mr (ou Mme) le (ou la) « journaliste » anonyme. Désolé dans la mesure où votre article n’est pas signé, je ne sais pas à qui j’ai l’honneur. Si mettre en garde French Blue sur le fait que, malgré une politique tarifaire incitative, il ne trouvera pas un réceptif capable de remplir 100 000 sièges de plus est « arrogant » , je veux bien assumer. Toujours est-il que c’est moins hypocrite que de lui faire croire qu’il trouvera les chambres. Car, à la fin, c’est bien French Blue qui prend seul tous les risques financiers de l’ouverture de cette ligne. Ceci étant précisé, comme je l’ai dit sur TNTV (même si vous n’avez pas voulu l’entendre), je leur souhaite bonne chance et bienvenue au Paradis.
    Michel Monvoisin

    Répondre
  • 5 novembre 2017 à 20 h 46 min
    Permalink

    Pas du tout d’accord avec votre analyse ; certes Mr Monvoisin peut paraître très certain de lui, mais il à quand même fait ses preuves …. Aussi, en posant le genre de questions à sens unique de la journaliste, il ne pouvait pas répondre grand chose d’autre !!
    Mettez vous un peu à sa place de patron gérant une grosse société avec de nombreux emplois locaux, voyant une nouvelle Compagnie se poser en concurrente directe. …. je suis moi même un petit patron de société ….
    Maintenant, le Pays , mojoritaire d’ATN, prend une décision peut-être un peu rapide …. et risque de se tirer une balle dans le pied !!
    ATN devra automatiquement s’aligner, avec AIR FRANCE, sur des tarifs guère plus hauts que FRENCH BLUE, et donc réviser toute sa stratégie. Il est certain que beaucoup de locaux vont profiter de séjours à SAN FRANCISCO et même du trajet sur la Métropole.
    Mr Monvoisin sait tout cela et à certainement du pain sur la planche, d’autant qu’il à oublié que nous avons désormais plus de chambres en AIRB/B que de bungalows de pensions de famille. Il ne pouvait pas dire en plein journal que cette situation allait tout déstabiliser et avouer une inquiétude certaine, au moins par respect pour son personnel.
    (il y à quelques idées à étudier pour fidèliser les voyageurs d’ATN …. )
    Pour ma part, je ne suis pas du tout certain que FRENCH BLUE nous amènera tant de bonheur …. j’aurais préféré une Cie Japonaise, Canadienne, ou le retour de Qantas ….. ou les trois !

    Répondre
  • 5 novembre 2017 à 23 h 00 min
    Permalink

    Le 02 Septembre 2013 le prix du baril de pétrole brut ètait à 105 voire 110 Dollars le baril,
    un peu plus de 4 ans après soit aujourd’hui le 06 Novembre 2017 le baril de pétrole brute affiche 56 Dollars le baril,.
    Question,
    pourquoi le prix du billet d’avion n’a-t’il pas baissé, alors que le prix du carburant pour les avions lui à baissé de moitié depuis le 02 septembre 2013 ?

    Répondre
  • 6 novembre 2017 à 7 h 56 min
    Permalink

    Je suis un client ATN j’etais encore sur le vol LAX-PPT du 5 Novembre .
    Mr Monvosin, pourquoi avoir peur . La concurrence bonifie la fidélité de votre clientèle . Vous avez tous les moyens pour combattre cette nouvelle société .
    Vu qu’elle va vendre des vols 20 % moins chers que ceux d’ATN. La solution garder 2 Airbus 340 . Faites des vols Low cost , en proposant 20 % moins chers que french Blue ..
    Car jaurais cru comprendre que les Airbus 340 seraient vendus au prix de la ferraille.
    Qu’en pensez vous Mr Monvoisin..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close