L’art de promouvoir la perle de Tahiti à Hong Kong

En début de semaine, une délégation de la Tahitian Pearl Association of Hong Kong (TPAHK), menée par Ida Wong, directrice de l’association, a été accueillie à Tahiti par Aline Baldassari-Bernard et Sabine Lorillou, représentantes des producteurs et négociants en perles de Tahiti au sein de la Tahitian Pearl Association of French Polynesia (TPAFP), ainsi que par Hinano Teanotoga, nouvelle directrice de la Délégation polynésienne aux Investissements en charge de la promotion des investissements et des exportations, et par Poerava Guilloux-Dumont, conseillère Technique en charge de la perliculture au Ministère des ressources primaires.

 

La Tahitian Pearl Association of Hong Kong (TPAHK), créée en 2007, a pour objectif d’améliorer l’image des perles de culture de Tahiti auprès des consommateurs grâce à une promotion constante en Chine et de mettre à jour le marché avec les informations les plus récentes et les plus complètes sur la perle.

L’association, qui soutient le concours international en bijouterie de Hong Kong, encourage l’utilisation de la perle de culture de Tahiti dans un secteur habituellement dédié à la perle blanche de culture en eau douce.

La TPAHK a invité les deux gagnants du concours 2017 pour une immersion au pays de la perle de culture de Tahiti.

Pendant leur séjour d’une semaine, intitulé « Tahiti Study Tour », Zhen LE et Jian Xiang ZHOU, tous deux designers de bijoux à Hong Kong, visiteront le musée de la perle, une ferme perlière et l’île de Bora Bora. Des séances photo sont également au programme avec le mannequin Kimmy LOW qui sera sensibilisée et initiée à la perle de culture de Tahiti afin d’en connaître les particularités et atouts et pouvoir en parler lors de ses représentations officielles en qualité de Miss Jewelry Hong Kong 2017.

Ida Wong, directrice de l’association, a fait part de son enthousiasme de pouvoir organiser grâce au soutien financier du pays et de la TPAFP la cinquième édition de ce « Tahiti Study Tour » et du plaisir de ces professionnels venus spécialement de Hong Kong d’être pour la première fois en Polynésie française. Elle espère également, pour tous les professionnels de la filière perlicole polynésienne, que ce séjour découverte donnera de nouvelles idées pour des bijoux directement inspirés des perles de culture de Tahiti et de nos îles.

En 2017, 9 518 kg, soit 64.6 % des perles de Tahiti brutes, ont été exportés vers Hong Kong. Au cours des dernières années, Hong Kong est devenue une plaque tournante du commerce de la perle, les principales transactions ont été réalisées via des expositions, des ventes aux enchères, etc.

Communiqué

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close