L’assemblée à l’écoute des commerçants et chefs d’entreprises

Le président de l’Assemblée Marcel Tuihani, accompagné de plusieurs élus, a reçu jeudi matin 22 janvier 2015 une quarantaine de commerçants et chefs d’entreprises de la ville de Papeete autour d’un petit-déjeuner.

C’est la seconde rencontre du genre, après un premier petit-déjeuner similaire qui s’était tenu le 19 décembre 2014 en présence d’autres commerçants et chefs d’entreprises désireux de venir partager avec le président de l’assemblée et les élus leurs préoccupations sur la situation économique.

Face au marasme ambiant, les différents intervenants ont exprimé leurs inquiétudes, mais aussi leur volonté de s’en sortir à condition qu’on les aide. En ce sens, ils ont émis le désir de voir évoluer certaines situations afin de rendre plus facile la vie des entreprises en assouplissant certaines dispositions fiscales et législatives.

actu_president_2015-01-23_com_dej_8

Tous attendent du pouvoir politique qu’il encourage l’investissement et la création d’entreprises qui conditionnent la création d’emplois. Ils jugent certaines dispositions trop contraignantes ou contre productives, et ils voudraient que dans certains secteurs on puisse mieux préciser le cadre de certaines activités qui posent aujourd’hui problèmes en terme de concurrence déloyale.

À ce sujet, il a été question du rachat d’or, une activité peu règlementée qui vient heurter de plein fouet celle des bijoutiers en revanche très contrainte, ou encore du développement du commerce sur internet qui connaît un développement croissant et la nécessité de réformer les règles de la franchise postale, et enfin le développement anarchique de pseudo marchés aux puces qui encouragent l’économie souterraine en dehors de tout contrôle.

Ont aussi été évoquées les mesures de facilitation et de simplification douanières qui permettraient, selon eux, de faciliter les échanges commerciaux, ou encore les modifications qui concernent la fiscalité et plus particulièrement le nécessaire rééquilibrage entre la fiscalité directe et indirecte.

Il a aussi été question des mesures en faveur de la relance économique et des soutiens attendus aux différents secteurs de l’économie, parmi lesquels l’automobile, le transport aérien ou le bâtiment.

Les intervenants ont apprécié d’être entendus, et le président de l’assemblée s’est engagé à travailler sur certains points de manière à faire très rapidement des propositions de délibérations ou de lois du pays après consultation du gouvernement.

D’autres rencontres sont prévues, et un point sera fait le moment venu pour présenter aux intéressés les mesures qui seront prises en écho à leurs préoccupations.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “L’assemblée à l’écoute des commerçants et chefs d’entreprises

  • 25 janvier 2015 à 13 h 41 min
    Permalink

    descendre la franchise postale pour mieux raqueter le consommateur …En effet les prix pratiqués par le commerçant est souvent 2 à trois fois le prix de ce que l’on reçoit par internet … Pourquoi tant de différence c’est inadmissible que l’on reste dans une société sans concurrence et que l’on protège certains privilégiés au détriment de la population L’assemblée doit écouter le peuple et non pas les nantis

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close