L’assemblée de la Polynésie présente son rapport d’activité 2013

L’assemblée de la Polynésie française, par la voix de son président Edouard Fritch, a dévoilé ce matin son rapport d’activité 2013 dont voici les grandes lignes.

Suite aux élections territoriales, les 21 avril et 5 mai 2013, cinquante-sept nouveaux représentants ont pris leurs fonctions au sein de la troisième institution du Pays pour un mandat de cinq ans. Une institution sensiblement renouvelée puisque vingt-huit élus siègent pour la première fois à Tarahoi avec, parité oblige, davantage de femmes (32) que d’hommes (25).

Sur le plan quantitatif, l’APF a organisé une trentaine de séances en 2013: 9 dans le cadre de la session administrative, 7 en session budgétaire, 4 s’agissant de la commission permanente sous sa forme restreinte ainsi que 9 sessions extraordinaires, ce qui totalise 195 heures de travaux délibératifs.

APF inter

Durant la même période, pas moins de 168 textes ont été votés dont 27 « lois du pays ». Parmi les dispositifs marquants, citons l’avènement d’importantes réformes fiscales et sociales à l’initiative de la nouvelle majorité, l’organisation du don d’organes en Polynésie , l’usage des langues polynésiennes au seins des instances délibérantes ou encore l’octroi d’aides financières en faveur des agriculteurs.

Outre le travail législatif, la troisième institution a largement contribué à l’effort de réduction des dépenses publiques. D’abord, en acceptant de baisser de 10% les indemnités des représentants, soit une économie annuelle d’un peu plus de 60 millions de Fcfp pour la collectivité. Mais également, à travers la suppression des huit véhicules affectés au transport des élus. Sans parler des dépenses de fonctionnement courantes (électricité, fourniture de bureaux…) qui font désormais l’objet d’une attention soutenue…

Ce qui ne signifie pas que l’assemblée vit au ralenti…bien au contraire! Edouard Fritch a notamment rappelé que l’une de ses ambitions était de renforcer l’information et la formation des élus. Une première approche aux techniques budgétaires a été mise en place, elle sera complétée à l’avenir grâce au partenariat noué entre l’institution polynésienne et l’assemblée nationale. Par ailleurs, le site de Tarahoi, qu’il s’agisse de l’hémicycle, des jardins ou de l’ancien bassin de la reine, fait l’objet de visites régulières (16 000 au total) tout en accueillant de nombreuses manifestations (artisanales et autres).

Précisons enfin que cette présentation devance de vingt-quatre heures la séance d’ouverture solennelle de la session administrative 2014 programmée demain, jeudi 10 avril (à partir de 9h), au cours de laquelle le gouvernement, et en premier lieu le président Gaston Flosse, devrait lever le voile sur les mesures phare du plan de relance tant attendu par les acteurs économiques du fenua.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close