L’association Tamarii Moruroa satisfaite des déclarations de F. Hollande

Dans un communiqué, le président de l’association Tamarii Moruroa, Yannick Lowgreen, rend compte de l’entretien organisé ce matin à 7h30 avec Marie-Hélène Aubert, conseillère climat et environnement auprès du Président de la République.

Neuf points ont été soulevés au cours de cette audience prévue de 45 minutes et qui finalement a duré plus d’une heure. Etaient présents également l’administrateur des Tuamotu Gambier (Etat) ainsi qu’un conseiller de Madame la Ministre de l’Outre-Mer. La conseillère du Président de la République a été très attentive à nos arguments et a répondu positivement à nos demandes dont certaines ont été annoncées lors du discours du Président de la République.

Nous avons été également très sensibles au discours du Président de la Polynésie française ainsi qu’à celui du Président de la république qui reconnaît solennellement que « Sans la Polynésie, la France ne se serait pas dotée de l’arme nucléaire et ne serait pas une force de dissuasion » ainsi que « les effets des essais nucléaires ont eu des conséquences sur l’environnement, la situation sanitaires des populations et a provoqué des bouleversements sociétaux ». 

Il reconnaît donc le fait Nucléaire et que la France doit réparation aux Polynésiens. Et nous lui disons également de ne pas oublier les vétérans militaires et civils pour une reconnaissance forte de la nation pour leur participation à la mise en place de cette force de dissuasion.

Aujourd’hui, la Polynésie Française ne peut que remercier Monsieur le Président de la République pour tout le côté financier apporté par l’Etat pour l’amélioration et la prise en charge de la partie oncologie et la mise à disposition de médecins oncologues de l’hôpital du Taaone, la sanctuarisation de la DGA (Dotation globale d’autonomie), la cession des terrains militaires aux diverses commune pour 1 franc symbolique etc. ….

Cette reconnaissance du fait nucléaire par l’Etat ne peut être que très positive à l’avenir pour la Polynésie Française. Mais notre association sera vigilante aux promesses envers les vétérans.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close