Le Bibliobus de Papeete prépare sa 26ème rentrée scolaire

Vingt-six ans que le Bibliobus de Papeete existe et permet aux ouvrages de se déplacer au plus près des lecteurs de la capitale, annonce le service municipal en charge de la communication.

C’est en effet en 1989 que la structure voit le jour ; à la tête du Bibliobus, à l’époque déjà, Rosita Virau, 43 ans de service au sein de l’administration communale. Depuis  dix ans maintenant, elle œuvre avec Thérèse Huui, sans doute la relève, à qui elle transmet sa passion des livres au quotidien.

Pour le moment, l’heure est à l’inventaire : une étape souvent ignorée car réalisée dans l’ombre et pourtant si cruciale au bon déroulement des opérations. Dans leurs locaux de la Bibliothèque – Centre documentaire de Papeete, situés à l’ancienne école Tamatini, à Mamao, c’est un peu le bazar, mais un bazar organisé, plaisante Rosita. Entre les albums, les bandes dessinées, les contes, les documentaires, les dictionnaires et autres romans de jeunesse, la petite équipe s’affaire à la préparation technique de chaque ouvrage : cotations, enregistrement, remise en état si besoin, mais aussi réalisation des pochettes et fiches de prêt.

IMG_6258 copie

Car oui, les enfants peuvent emprunter gratuitement les ouvrages et les ramenez chez eux. « C’est important, surtout quand on n’a pas les moyens d’en acheter. C’est là que réside toute la différence », explique Rosita, « car toutes les écoles ne permettent pas toujours aux enfants de repartir avec un livre qui les intéresse. Nous le faisons. On explique aux enfants que monsieur le maire de Papeete, Michel Buillard, souhaite que tous les enfants aient au moins un livre chez eux. Pour nous, c’est une victoire lorsqu’un enfant repart chez lui avec un livre et surtout, avec l’envie de le lire ! »

Les lecteurs emprunteurs sont toutefois issus de toutes les classes sociales, car « souvent, nous disposons d’ouvrages que les écoles n’ont pas, on essaie de suivre l’actualité lorsque c’est possible », précise Rosita. En effet, afin de rester à la page, la commune octroie annuellement un budget destiné à de nouvelles acquisitions, tandis que les dons ne sont jamais refusés par Rosita et Thérèse. Vous pouvez déposer les livres dont vous ne voulez plus directement à la bibliothèque ou au service social de la mairie de Papeete.

Des activités ludiques sont par ailleurs organisées les mercredis et vendredis après-midis à la bibliothèque, pour la plus grande joie des enfants des quartiers alentours de Mamao. Ils sont généralement entre 20 et 30 à s’y rendre pour participer à des travaux manuels ou des ateliers de rallye lecture sous forme de jeux afin de les séduire, ou encore durant les vacances scolaires pour de la lecture libre ou des jeux de société.

« On est contentes lorsqu’à l’issue de la journée, ils veulent ramener un ouvrage chez eux. Cela veut dire qu’on a réussi à les intéresser, on a atteint notre objectif », s’enthousiasme Rosita. Quelques adultes fréquentent également les lieux. En 2014, plus de 9 300 ouvrages composaient la collection de la bibliothèque ; près de 2 000 d’entre eux sont mis à disposition via le Bibliobus. Les rotations au sein des écoles de Papeete, qu’elles soient publiques ou privées, devraient reprendre au début du mois d’octobre.

Crédit photos : Ville de Papeete

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close