Le Canada, marché à fort potentiel pour la destination polynésienne

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a rencontré, lundi après-midi, les représentantes de Tahiti Tourisme au Canada, Michelle Bamford et Ally Carlson de l’agence Development Counsellor International (DCI). Elles étaient accompagnées de Paul Sloan, directeur général de Tahiti Tourisme, et de Gina Bunton, directrice des opérations internationales à Tahiti Tourisme.

Jusqu’à présent, la représentation au Canada de Tahiti et ses îles était assurée par la filiale américaine de Tahiti Tourisme, Tahiti Tourisme North America, basée à Los Angeles. Depuis le 1er janvier 2017, l’agence DCI, basée à Toronto, représente la destination au Canada. Ce pays est constitué en fait de deux marchés : le Canada anglophone et le Canada francophone, pour lesquels l’agence pourra développer un message spécifique.

« La particularité des Canadiens est qu’ils recherchent plus de culture et de nouvelles expériences qu’ils trouveront ici car en plus des bungalows sur l’eau, ils pourront aussi expérimenter l’authenticité des pensions de famille », a indiqué Michelle Bamford en précisant, par ailleurs, que le marché québécois privilégie des destinations francophones. Ally Carlson, quant à elle, estime que la Polynésie se démarque d’autres destinations balnéaires par sa culture : « Vous ne proposez pas que des plages. Vous avez une culture qui est riche, unique. Vous avez une véritable histoire à raconter ».

DCI a une expérience de 56 années dans la promotion et la représentation de destinations et opérateurs touristiques d’Amériques du Nord, notamment à New York, Los Angeles, Denver et Toronto. L’agence représente entre autres : Visit California, Barcelona Tourism, Japan National Tourism Organisation et Turismo Chile.

La délégation a pu échanger sur les opportunités que représente pour la Polynésie le marché canadien ainsi que sur les actions qu’elle envisage de mener cette année. « Le marché canadien est intéressant pour la Polynésie notamment durant notre basse saison. Cette période correspond à leur période hivernale qui s’étend de novembre à mars, les Canadiens recherchant des destinations de vacances où les températures sont estivales » a expliqué Gina Bunton.

Le Canada est le cinquième marché émetteur de la destination Tahiti et ses Iles en termes de nombre de touristes et le quatrième marché en termes de nuitées touristiques. Au vu de la croissance constante des effectifs en provenance du marché entre 2010 et 2014 (+68,8%), le marché canadien a été identifié comme présentant un fort potentiel de développement pour la destination Tahiti et ses Îles. On estime qu’en 2015 le marché canadien aurait généré environ 2,5 milliards Fcfp de dépenses touristiques.

Michelle Bamford et Ally Carlson sont en visite d’une dizaine de jours en Polynésie afin de se familiariser avec la destination. Elles se déplaceront dans plusieurs îles de l’archipel de la Société et des Tuamotu durant ce premier séjour.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close