Le Centre des métiers d’art en manque de matières premières

Le conseil d’administration du Centre des métiers d’art (CMA) s’est réuni, lundi après-midi, sous la présidence de la ministre du Tourisme et du travail, Nicole Bouteau, et en présence de Christelle Lehartel, ministre de l’Education.

Il s’agissait de discuter et d’adopter le nouveau règlement intérieur de l’établissement qui tient désormais compte de la mise en place des nouveaux diplômes, le Certificat Polynésien des Métiers d’Art (CPMA) et le Brevet Polynésien des Métiers d’Art (BPMA); le CMA délivrant désormais des diplômes de niveau IV, équivalent d’un baccalauréat professionnel, et de niveau V, équivalent à un CAP et comprenant quatre options : sculpture, gravure, vannerie, tatouage.

Le Centre des Métiers d’Art bénéficie de l’appui du Lycée Aorai dans le cadre de ce parcours diplômant. Le lycée assure l’enseignement des matières générales, le CMA continuant à assurer l’enseignement artistique et professionnel. Ce règlement intérieur applicable aux élèves prévoit également désormais les règles en matière d’utilisation du réseau informatique et numérique de l’établissement, le centre disposant d’un atelier numérique et dispensant des cours d’informatiques aux élèves. La direction de l’établissement a aussi souhaité prévoir des dispositions relatives au plagiat et à la contrefaçon, le centre ayant eu à constater et sanctionner des faits de reproduction partielle ou intégrale d’œuvres réalisées par des créateurs polynésiens.

Les administrateurs du CMA ont également adopté une modification du budget de l’établissement pour l’exercice 2018. Cette révision permet dans le cadre de la rentrée du Centre intervenue en septembre dernier, d’assurer les enseignements et l’accueil des élèves dans les meilleures conditions. Il s’agissait également de préparer l’exposition annuelle des enseignants et anciens élèves du CMA dont les œuvres seront exposées à l’occasion du prochain Salon du livre qui aura lieu en novembre et qui verra la présence d’un réalisateur maori avec lequel l’établissement, le corps enseignant et les stagiaires pourront échanger.

Cette réunion a également été l’occasion d’évoquer les difficultés d’approvisionnement pour l’établissement en matière première. Il s’agit plus particulièrement du bois noble et de la nacre, les stocks de nacre issus de l’activité perlicole étant exportés. Sensible à cette problématique, la ministre se rapprochera des ministères en charge de l’économie verte et du secteur de la perliculture pour trouver les solutions d’approvisionnement adéquate.

Le Centre des métiers d’art participera à la quatrième édition du forum des formations et métiers du tourisme qui se déroulera lundi 22 octobre. Le développement touristique apportant également des retombées importantes dans le secteur de l’artisanat, les formations et les métiers d’art seront présentés à l’occasion de cet événement.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close