Le conflit s’enlise à la CPS

La fièvre monte sur le terrain social et nul ne sait concrètement ce que cherchent les syndicalistes…

Au quatrième jour de grève, les discussions sont toujours au point mort entre le conseil d’administration de la CPS et les grévistes.

Et pour cause: les accès au siège ayant été cadenassés par les manifestants, un référé a été déposé au tribunal de Papeete pour rétablir la libre-circulation mais la décision des magistrats ne sera rendue que lundi.

Face à un tel blocage, c’est le cas de le dire…, le gouvernement était tout désigné pour tenir le rôle d’arbitre. Mais le président Fritch a prévenu à plusieurs reprises qu’il ne « s’immiscera pas dans les affaires internes de cet organisme ». A plus forte raison, après avoir appris de la bouche de certains leaders qu’il était « la marionnette de l’Etat »…

C’est dans ce contexte que les organisations syndicales, la CSTP-FO et O oe to oe rima en tête, ont décidé d’agiter le chiffon rouge en multipliant le dépôt de deux nouveaux préavis de grève, l’un au Centre hospitalier (CHPf), l’autre à l’Office des postes et télécommunications (OPT).

Interrogé ce soir par nos confrères de la télévision, le secrétaire général, Patrick Galenon, s’est défendu de toute pression sur le gouvernement, affirmant au contraire que les « syndicats étaient des partenaires sociaux sérieux ».

Tellement sérieux que son « camarade », Mahinui Temarii, qui règne en maître sur les quais de Motu-Uta, a trouvé in-extremis un d’entente avec les acconiers, faisant ainsi faux bond à sa centrale qui attendait davantage de solidarité.

La grève à la CPS devrait connaître un nouveau tournant la semaine prochaine. D’une part, avec la décision de justice attendue, mais surtout avec le déclenchement des autres mouvements effectifs mercredi 1er avril. Sauf que les deux structures concernées (l’hôpital et la Poste) n’ont pas vraiment obtenu gain de cause lors des précédents conflits…

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close