Le Conservatoire honore la mémoire de ses pères fondateurs

 

Le président Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a participé, mardi soir, à l’inauguration du « Paepae » et de la salle polyvalente baptisés en mémoire des deux pères fondateurs du Conservatoire artistique de la Polynésie française (CAPF), Maco Tevane et Claude Malric.

Le CAPF, Te Fare Upa Rau, a ouvert ses portes le 5 septembre 1979 sous le nom de Conservatoire artistique territorial, et accueillait déjà 314 élèves à sa première année d’exercice. Sa création est née de la rencontre entre deux hommes passionnés : Maco Tevane, à l’époque conseiller du Gouvernement en charge de la Culture, et Claude Malric, qui sera le premier directeur de l’école, et ce jusqu’en 1984. Trente-huit ans après cette première rentrée, le CAPF compte désormais, en 2017, plus de 1900 élèves répartis dans quatre sections principales – arts traditionnels, arts classiques, arts visuels, arts dramatiques – avec également deux nouveaux départements, le département Jazz et le département Musiques actuelles.

Afin d’honorer la mémoire de ses pères fondateurs, le directeur de l’établissement, Fabien Dinard, a proposé de consacrer deux espaces portant leurs noms dont un Paepae, une scène à ciel ouvert qui porte le nom de « Paepae a Tevane », et un second espace, situé face à l’entrée principale, récemment rénové et insonorisé, qui porte le nom de « Salle polyvalente Claude Malric ».

Maco Tevane, père de l’actuel ministre de la Culture, était un homme de lettres et de théâtre qui savait utiliser la scène pour exprimer son talent et donner vie à ses personnages. Le Paepae a Tevane correspond donc à l’expression de sa personnalité hors du commun. Quant à Claude Malric, la salle qui porte désormais son nom, rend hommage à son engagement pour que le projet de Conservatoire puisse voir le jour.

La Polynésie a toujours été une terre où l’amour et la pratique de la musique coulent de source et, dans ce contexte, le CAPF a donc pour mission d’enseigner et de transmettre la passion de la culture au plus grand nombre, notamment auprès des plus jeunes. La plaque du « Paepae a Tevane » a été dévoilée lors de la soirée et, lors de cette cérémonie d’inauguration, un orero était également prévu pour évoquer l’histoire du Conservatoire.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close