Le CRSD entre dans la phase des études

 

Un comité de pilotage s’est tenu ce jeudi 15 septembre sous la coprésidence de René Bidal, Haut-commissaire de la République et de Edouard Fritch, président de la Polynésie française, avec les élus des six communes bénéficiaires du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD), signé le 22 février dernier, en présence du Président de la République.

Le CRSD constitue un outil de reconversion économique majeur, destiné à compenser la perte d’activité économique générée par la libération des emprises militaires dans les communes de Papeete, Faaa, Pirae, Arue, Mahina et Taiarapu Est. Ainsi, sont notamment prévus, sur les anciennes emprises foncières militaires (près de 22 ha estimés à environ 4,8 milliards Fcfp) des zones d’activités économiques, ou à vocation mixte, un marché de proximité et des zones de développement touristique.

Depuis sa signature, ce CRSD a fait l’objet d’un travail de coopération étroit avec les collectivités afin de lancer au plus tôt les études et opérations de maîtrise d’œuvre nécessaires à la réalisation de plusieurs projets structurants pour la Polynésie française. L’objectif central de la démarche est de saisir l’opportunité qu’offre le CRSD pour bâtir un modèle de développement adapté à l’économie locale autour de plusieurs axes stratégiques, susceptibles de générer plusieurs centaines d’emplois pérennes.

Rappel des projets des communes :

  • 1 zone d’activité économique sur Arue (ancien RIMAPP) – où une dizaine d’entreprises pourraient s’implanter.

  • 2 zones d’activité à vocation mixte alliant développement économique et équipements publics à Mahina (ancien site du RSMA) et à Taiarapu Est (ancien site du fort de Taravao).

  • La création, à terme, d’un véritable centre-ville à Pirae sur la plaine de Taaone (incluant la zone de Aorai Tini Hau)

  • La requalification de la zone portuaire de Papeete

  • la construction d’un marché de proximité sur la cité Bopp Dupont à Faaa. Cet équipement permettra aux artisans et producteurs de disposer d’une infrastructure appropriée et de pouvoir échanger sur de nouveaux modes de production. Le soutien au développement du secteur primaire est un aspect important du projet.

  • 2 projets de développement d’activités touristiques et de loisirs proposés par la commune de Taiarapu Est.

Conjuguant leurs efforts, l’Etat, le Pays et les communes s’engagent ensemble, au financement des projets. Les engagements financiers contractualisés se répartissent ainsi :

  • Etat : près de 735 millions Fcfp
  • Pays : 500 millions Fcfp
  • Participation des communes à hauteur de 20% du coût de leurs projets HT (+ prise en charge de la TVA)

Ce second comité de pilotage marque une étape importante dans l’avancement de ces projets à enjeux, puisqu’a été validée la programmation financière au titre de 2016 permettant de lancer les études.

Plus particulièrement, le comité de pilotage réuni ce jour portait sur la programmation au titre de 2016 des premières phases d’études, état des lieux et recensements des besoins inhérents aux projets d’envergure à déployer.

Celles-ci constituent la première étape de la concrétisation des projets portés par les communes, accompagnées par l’Etat et le Pays, et représentent des investissements d’un montant HT de 139.629.451 Fcfp et de 157.781.280 Fcfp TTC. Tous les besoins en crédits à engager par l’Etat et le Pays sont couverts pour assurer le financement.

Intitulé des études financées

Coût HT

Plan de financement
(HT) :

F CFP

Etudes pour le projet d’aménagement du site militaire du camp d’Arue

31 400 000

43% Etat
37% Pays
20% Commune
Etudes pour la construction d’un marché de proximité sur la cité Bopp Dupont

6 126 000

20% Etat
60% Pays
20% Commune
Mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage dans le cadre du projet de reconversion des sites de défense à Mahina

30 973 451

80% Etat
20% commune
Etude urbaine du secteur industrio-portuaire

8 230 000

80% Etat
20% Commune
Désignation d’une Assistance à Maîtrise d’ouvrage pour la définition des grandes orientations et des principes d’aménagement (projet urbain) en complément du projet« centre-ville Taaone »

36 500 000

80% Etat
20% Commune
Etude d’opportunité au titre du projet de création d’une offre touristique sur l’ex-emprise du centre d’instruction nautique de Tautira

2 600 000

80% Etat
20% Commune
Recensement des besoins pour chacun des secteurs et élaboration d’un schéma de développement et d’aménagement du site en vue de la création d’une zone d’activités à vocation mixte sur l’ex-emprise du fort de Taravao

13 200 000

80% Etat
20% Commune
Etude d’opportunité, technique et financière au titre des études de requalification de la base ionosphérique en vue d’un projet de développement économique tourné vers la mer

10 600 000

80% Etat
20% Commune

Par ailleurs, outre les huit opérations communales, le CRSD prévoit le transfert de propriété de deux terrains bâtis au Pays. Il s’agit des cités «Grand» à Pirae et «Mariani» à Taravao pour la réalisation de logements. Le contrat de Projets comprend d’ores et déjà la prise en charge des études préalables qui s’élèvent à 30 millions Fcfp chacune. La participation de l’Etat est de 50% du montant hors taxes de chaque étude, le reste étant couvert par le Pays.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close