Le dépotoir de Saint-Hilaire (Faa’a), un bon filon pour les propriétaires ?

La terre de Mumuvai, sur laquelle est implanté le dépotoir de la commune de Faa’a, est actuellement au coeur d’une revendication de la part des descendants des propriétaires.

Tôt, ce matin, un groupe de revendiquants a cadenassé les entrées du site pour faire entendre leurs voix.

Ils ont même adressé un courrier au tavana, Oscar Temaru, afin d’exprimer leurs doléances.

A leurs yeux, la Ville « squatte » (sic) le domaine de 12 hectares depuis trop longtemps déjà, sans obtenir en contrepartie la moindre indemnisation.

Compte tenu du volume impressionnant de déchets ménagers qui s’y trouvent, ils vont même jusqu’à comparer la décharge malodorante à « un second Moruroa ». Un comble pour le militant anti-nucléaire… Raison pour laquelle la réparation du préjudice causé aux familles propriétaires est estimée à 2 milliards de francs pacifique.

Le premier magistrat de la commune a beau parler « d’accord verbal » pour justifier l’exploitation du site, aujourd’hui, les descendants ne veulent pas en entendre parler…

Affaire à suivre.

 

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Le dépotoir de Saint-Hilaire (Faa’a), un bon filon pour les propriétaires ?

  • 9 décembre 2015 à 0 h 05 min
    Permalink

    oscardevrait recadastré Faa'a,et nous aurons tous des surprises et la daf dans cette affaire pas beau du tout?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close