Le dispositif « Téléphone Grave Danger » opérationnel à compter du 1er janvier 2017

Le haut-commissaire de la République, René Bidal, le président de la Polynésie française Edouard Fritch, et le procureur général près la Cour d’appel de Papeete François Badie, ont présenté cet après-midi le dispositif « Téléphone Grave Danger «  destiné à améliorer la protection des femmes victimes de violences.

Etaient également, présent à leurs côtés : le Commandant de la gendarmerie pour la Polynésie française, l’adjoint au Directeur de la sécurité publique, la directrice de l’Association polyvalente d’actions judiciaires (APAJ) et le vice-président de Vodafone.

En Polynésie française, la grande majorité des violences constatées sont des « violences physiques non crapuleuses », dont le taux annuel pour 1 000 habitants s’est élevé, en 2015, à 7,31 contre 4,51 pour le taux national. Ces violences sont principalement commises dans le cercle familial. Les faits de « violences physiques non crapuleuses » atteignent, depuis 2013, en moyenne, 2 500 faits par an.

Les femmes en sont les premières victimes.

Chaque jour, en Polynésie française, trois femmes sont victimes d’actes violents. C’est pourquoi un programme d’action spécifique sur la lutte contre les violences intra-familiales et conjugales a été inséré au Plan de prévention de la délinquance adopté, en Polynésie française, le 2 mars 2016, par les autorités de l’Etat et du Pays.

Le programme d’action « violences intra-familiales » (action 3.1.1) prévoit d’améliorer la protection des victimes de violences par la mise en œuvre du « Téléphone Grave Danger ».

Déployé dès le 1er janvier 2017, il résulte d’une convention passée entre le haut-commissaire, le président de la Polynésie française, le procureur général, la ministre du travail, des solidarités et de la condition féminine, le procureur de la République, la gendarmerie nationale, la Police nationale, l’association Polyvalente d’Action Judiciaire (APAJ « te rama ora ») et l’opérateur de téléphonie mobile Vodafone.

Communiqué HC

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close