Le foyer des étudiants de Toulouse sera rénové cette année

La déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, s’est rendue en début de semaine à Toulouse, afin de faire un point sur l’état d’avancement de la réhabilitation du foyer des étudiants et aller à la rencontre de la communauté polynésienne de la région.

Dès lundi, Caroline Tang a participé au foyer de Toulouse, à une réunion avec les membres du bureau de l’Association des étudiants (AEPF) et l’architecte maître d’œuvre des travaux de réhabilitation du bâtiment, qui seront entrepris dans le courant de l’année. Le lendemain matin, l’assemblée générale du syndicat de copropriété a étudié et adopté le projet de résolution de la Délégation de la Polynésie française, sollicitant l’autorisation de rénover la façade du foyer. Par ailleurs, alerté par Caroline Tang de l’apparition d’une ouverture sur le toit du bâtiment, le représentant du syndicat, M. Carcenac a indiqué qu’il donnerait des instructions à ses collaborateurs pour qu’un couvreur intervienne rapidement. Il a, d’autre part, confirmé l’autorisation de clôturer le parking, tout en rappelant que celui-ci devait être régulièrement entretenu.

Le TFC prêt à aider les étudiants polynésiens

Mardi après-midi, Caroline Tang a rencontré le directeur général du Toulouse Football Club (TFC), Jean-François Soucasse afin de discuter des synergies qui pourraient être créées avec la Délégation, pour aider les étudiants polynésiens dans leur recherche de stage. Le TFC bénéficie, en effet, d’un réseau de deux cents entreprises partenaires, notamment dans les secteurs de l’aéronautique, de la restauration, ou encore de l’industrie automobile. Jean-François Soucasse s’est dit prêt à apporter son aide. En marge de la réunion, la Déléguée a échangé avec le jeune footballeur polynésien, Tautu Heitaraurii, stagiaire au centre de formation du TFC depuis septembre, dans le cadre de la convention liant le club à l’AS Vénus.

La déléguée rencontre la communauté polynésienne de la région

Profitant de ce déplacement à Toulouse, la déléguée s’est, par ailleurs, rendue mardi après-midi au Résidhome Privilège Occitania pour rencontrer des évasanés polynésiens et leur apporter son soutien. Ces derniers lui ont fait part des difficultés qui peuvent être vécues par les malades soignés en province. Caroline Tang a assuré que la Délégation y répondrait au mieux dans le cadre de ses missions.

La déléguée est, d’autre part, allée à la rencontre d’entrepreneurs polynésiens installés dans la région et a évoqué avec eux des pistes de collaboration.

Elle a échangé dans cet esprit avec Heifara Swartvagher, qui gère avec son épouse un domaine de 38 hectares de vignes à Cahors, Laurent Degache installé près de Toulouse avec son épouse Vahinetua, qui travaille actuellement sur son prochain album, ainsi que Sophie Deprince et Didier Hamelin, formés par l’école Tahiti Massage, et qui tiennent un salon de massage à Escalquens.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

6 pensées sur “Le foyer des étudiants de Toulouse sera rénové cette année

  • 2 mai 2016 à 20 h 18 min
    Permalink

    Une grosse blague. Je suis étudiant tahitien sur Toulouse. Et ça fait 8 ans, preuve à l’appui, qu’on attend que ce foyer soit rénové. « Faire le point sur l’état d’avancement », il n’y a rien qui n’a été encore fais depuis 8 ans. Ça fait 8 ans qu’on nous prend pour des con, « ne vous lnquitez pas, ça va commencer le mois prochain, et le mois prochain, et le mois prochain » qu’ils nous disent, et chaque mois il y a toujours quelque chose pour ne pas faire ces travaux. Vous ne vous rendez même pas compte a quel point cette histoire est scandaleuse.
    Donc faut arrêter de se donner une bonne image, faire genre qu’on se préoccupe des étudiants, alors que la réalité est tout autre.
    Si vous souhaitez plus d’infos sur cette histoire et sur la réalité des choses contactez l’aepf toulouse et les étudiants de toulouse directement.

    Répondre
  • 2 mai 2016 à 21 h 04 min
    Permalink

    Oui mais ça fait 8 ans que l’on nous rend visite et que l’échéance de ce projet est constamment retardée. Il y a de cela quelques mois on nous a annoncé les travaux pour mars et avant cela pour novembre. L’état des locaux n’est pas seulement défraîchie mais même dangereux. Vivement que les travaux soient mis en route parce que personnellement je n’aimerai pas que mon enfant soit accueilli dans des lieux aussi vétustes.

    Répondre
  • 3 mai 2016 à 7 h 20 min
    Permalink

    Je suis qu'une simple étudiante de Toulouse mais j'aimerai partager mon désaccord vis à vis de cet article. Pourquoi? Parce que je trouve que trop d'éloge sont fait envers Madame la déléguée alors que la réalité est tout autre. À la base, elle est venu rendre visite l'AEPF de Toulouse afin de sois-disant conclure l'aboutissement de la rénovation deS lieux. Sur le plan financier, avec tous les déplacements et visites que nous a accordés Madame la délégué, depuis un bon moment, je suis désolée de le dire mais on aurait déjà pu avoir un foyer dans les normes. Or chaque année la Délégation Polynésienne, nous vend du rêve et cela depuis 8ans! D'ailleurs dans le précédent article dattant de février 2016, il est écrit et je cite "cette étape préliminaire au lancement du chantier, qui devrait intervenir avant l'été…": j'accentue sur le terme "AVANT L'ÉTÉ". Sérieux quoi ? On sera en été dans moins de 2 mois et toujours rien. Faut arrêter de nous prendre pour les derniers des imbéciles! Ils attendent quoi au juste? Qu'un accident se produise pour agir ? Parce que vu l'état pitoyable dans lequel se trouve notre foyer, les murs peuvent s'effronder à tout moment. Et s'il fallait citer toutes les belles paroles qui nous ont été dites à chaque visite, je pense qu'on en serait déjà mort… Comme par exemple il y a à peu près 9 mois, on nous a dit "Ne vous inquiétez pas, vous aurez un beau foyer convivial pour Noël". Ouais bah Noël est passé il y a 5mois et toujours rien. Même pas une seule pierre neuve. AGISSEZ au lieu de PARLEZ! 8ans qu'on attend, 8ans qu'on nous fait tourner en bourrique. Non mais je rêve! Et ne dites pas que vous n'avez pas que ça à faire, parce que nous non plus.

    Répondre
  • 2 mai 2016 à 21 h 52 min
    Permalink

    Tout à fait d’accord avec toi Tendresse Piere ! Au lieu de mettre des articles comme ça, venez à notre rencontre et faite un article sur l’état des lieux actuel de nos locaux pour vraiment montrer dans quelle état se trouve notre foyer.
    C’est tellement insalubre qu’il n’est même pas question d’utiliser le foyer pour les ventes de plats qu’on essaye tant bien que mal de mettre en place tous les mois pour avoir une rentrée d’argent et faire des activités. Du coup on se relaye dans nos petits appartements d’étudiant pour faire des ventes de plats décents et remplir les caisses de l’associations. La volonté est là mais si on avait un minimum de confort cela nous donnerai un réel coup de pousse.
    Ça fait 8 ans que ça dure et il est temps que sa cesse et qu’on nous fasse espérer pour rien.

    Répondre
  • 3 mai 2016 à 0 h 47 min
    Permalink

    Très bel article faisant l’éloge des efforts que fait la délégation pour nous rendre visite concernant le foyer de l’association. Foyer qui, je vous le rapelle, à pour but d’accueillir les étudiants venu de Tahiti dans l’attente de faire les démarches et de trouver un logement pour leurs études. Foyer qui, à ce jour, ne PEUT ACCUEILLIR personne en raison de son état plus que vétuste. Les visites c’est bien, mais s’il n’y a aucune action qui suit cela ne sert à rien.

    Répondre
  • 3 mai 2016 à 4 h 24 min
    Permalink

    Je suis étudiante à Toulouse depuis moins d’1 an mais j’ai dû entendre parler de rénovations à notre foyer plus d’une dizaine de fois: cependant JAMAIS rien n’était fait. C’est vraiment un grand manque de respect envers nous qui attendons d’accéder à un foyer chaleureux et sécurisé , d’affirmer que des initiatives , je précise « fantômes » ont été faites. Nous étudiants polynésiens qui venons de débarquer en métropole, avons parfois besoin de retrouver des locales pour pouvoir supporter la séparation avec le fenua, la famille, avec nos repères; et le foyer est le seul endroit où l’on peut tous se retrouver, malheureusement l’état des lieux est tellement « vétuste », et pas à l’abri d’un effondrement soudain. Maintenant, STOP CHALALA ==> ACTION!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close