Le génome du tigre de Tasmanie est désormais connu …

Le tigre de Tasmanie était condamné, bien avant que l’homme ne commence à le chasser.

Le patrimoine génétique de ce mystérieux animal australien était en effet en piètre santé des milliers d’années avant son extinction, estiment des chercheurs.

Une diversité génétique dégradée il y a plus de 70 000 ans

Une équipe scientifique a réalisé le séquençage du génome de l’animal grâce à un spécimen de bébé tigre, en fait un marsupial également connu sous l’appellation thylacine, conservé depuis une centaine d’années dans un bocal. L’étude, publiée dans le journal Nature Ecology and Evolutionl (en anglais), révèle que la diversité génétique de l’animal s’est dégradée il y a plus de 70 000 ans, bien avant l’arrivée des premiers hommes en Australie. Les scientifiques estiment que les Aborigènes sont là depuis 65 000 ans.

« Notre espoir est que le thylacine nous en dise beaucoup sur les fondements génétiques de son extinction afin de venir en aide à d’autres espèces », déclare Andrew Pask, biologiste à l’Université de Melbourne et co-auteur de l’étude. Grâce à ces recherches, spécule-t-il, les scientifiques pourront peut-être un jour cloner cet animal parmi les plus mythiques de l’Australie et le ramener dans le monde des vivants.

Source: Yahoo Actualité

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close