Le haut-commissaire Lionel Beffre en visite à Hitia’a o te ra

Le haut-commissaire de la République en Polynésie française, Lionel Beffre, s’est rendu mercredi dans la commune de Hitia’a o te ra.

Accompagné du chef de la subdivision administrative des Iles du Vent, Christophe Lotigié, il a visité la caserne des sapeurs-pompiers, avant d’inaugurer le réfectoire de l’école de Tehaaehaa. Après quoi la délégation s’est rendue dans la vallée de la Papenoo puis à l’école de Urariimanu.

HC 2

Voici de larges extraits de son allocution.

La sécurité requiert de la volonté politique, c’est certain. Elle demande aussi des moyens humains et financiers. L’Etat, Monsieur le Maire, a toujours répondu présent pour vous accompagner dans vos projets d’investissements, par des appuis humains et des appuis financiers.
Sans entrer dans le détail, j’indiquerai simplement que la rénovation de la caserne des pompiers a fait l’objet d’un audit de la Direction de la Défense et la Protection Civile et d’une subvention de la délégation au développement des communes de près de 2,7 millions de francs, soit 50% du montant des travaux.
S’agissant de la guérite installée à l’entrée de la vallée de Papenoo, elle intervient dans le cadre d’un dispositif plus vaste de traitement des crues à la suite de noyades, au nombre de 3, dont un enfant de 8 ans, survenues en janvier 2009. Cette opération globale a bénéficié d’un financement de l’Etat.
En outre, les travaux de rénovation de l’école Tehaaehaa ont bénéficié d’une subvention du FIP de plus de 65 millions de francs. Cela a permis de construire un réfectoire et de mettre en conformité les installations électriques du bâtiment d’enseignement.
Le FIP a également participé financièrement, en 2011, 2013 et 2014, à la réalisation de plusieurs projets d’études et de travaux pour les autres écoles de la commune : Urariimanu, Momoa, Faretai, Mamu, Moenoa et Tevaihopu.
J’ajouterai, enfin, pour rester dans la thématique de la sécurité, que nous avons financé sur la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux (DETR) l’acquisition d’une sirène d’alerte Tsunami et l’acquisition d’un véhicule tout terrain pour la police municipale.

(…)

L’occasion m’est donnée de vous indiquer que 2015 est une année particulièrement importante et stratégique pour la mise en oeuvre de nos politiques partenariales. C’est, en effet, la première année du nouveau contrat de projet 2015-2020 entre l’Etat, le Pays et les communes pour financer les services publics environnementaux. Je vous encourage donc à finaliser vos dossiers sur les plans technique, administratif et financier afin de pouvoir réaliser les investissements nécessaires le plus rapidement possible.
S’agissant de l’eau potable, par exemple, Hitiaa O Te Ra est particulièrement concernée puisque l’eau n’y est pas potable à ce jour. Mais je connais, Monsieur le Maire, votre ferme volonté de relever le défi.
Vous avez, par exemple, dans le cadre du premier contrat de projet et du FIP, réalisé des travaux de rénovation de conduites qui ont été financés à hauteur de 57 millions de Fcfp.

(…)

Les chantiers sont donc nombreux et importants et je mesure, croyez-le bien, la lourdeur et la complexité des tâches et responsabilités qui pèsent sur les élus locaux. Vous pouvez compter sur notre soutien pour les projets à venir. Je pense, par exemple :
– à la finalisation de la mise en place de la fonction publique communale d’abord. Je sais, Monsieur le Maire, que vos services ont travaillé sur ce sujet. Malheureusement ce dossier n’a pas connu, à ce jour, de développement significatif.
– à la mise en place, enfin !, d’un système d’adressage moderne dans votre commune. L’administrateur des îles du vent s’est investi, à ma demande, sur ce dossier qui a des implications sur des sujets aussi divers que le recouvrement des créances ou la sécurité civile. Là encore, je sais que vous avez entrepris les démarches et réflexions nécessaires puisque vous vous apprêtez, grâce à un financement du FIP, à lancer une consultation sur la dénomination des voies.
– Et enfin, au redressement des finances communales. Je connais vos efforts dans ce domaine, et votre participation, ainsi que celle de vos services, aux réunions organisées par la subdivision administrative des îles du vent. La commune doit observer un plan de redressement de ses finances jusqu’en 2018, élaboré par la Chambre Territoriale des Comptes. Je sais que des efforts significatifs sont faits et que ce plan est, à ce jour, respecté.

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close