Le JRCC enfonce le clou: « Je m’inquiète, je fais le 16 »

Mardi 6 décembre à 13h20 le JRCC Tahiti a été alerté qu’une personne partie tôt en matinée en mer à bord de son annexe de 9 pieds pour pêcher n’est pas encore rentrée alors que son retour était prévu avant 10h00, relate, l’organisme de 
La personne recherchée ne disposait à bord de son annexe que d’un téléphone portable pour tout moyen de communication et ne possédait donc ni radio VHF, ni balise de détresse, ni GPS.

Le JRCC est parvenu à entrer en contact très difficilement avec cette personne en raison de la mauvaise réception de son téléphone en mer qui n’a pas su indiquer à quelle position ni même dans quel secteur elle se situait.

Sous l’autorité du Haut-Commissaire de la République, le JRCC a alors engagé l’avion Gardian et le remorqueur Manini de la marine nationale, ainsi que deux embarcations de sauveteurs bénévoles de la station FEPSM de Raiatea.

L’embarcation a été retrouvée à 17h00 au large par le Gardian, avant la tombée de la nuit. La personne saine et sauve a été récupérée par le Manini qui s’est rendu aussitôt sur la position.

Le JRCC rappelle qu’à toute navigation entreprise en mer doit correspondre un armement de sécurité adapté et que le JRCC doit être alerté le plus tôt possible dès qu’une inquiétude se manifeste pour un proche parti en mer. « Je m’inquiète, je fais le 16 »

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close