Le jugement dernier pour Edouard Fritch

Depuis le temps qu’il soupçonne son ancien mentor, Gaston Flosse, de vouloir le virer du Tahoeraa huiraatira, le verdict est annoncé pour ce lundi soir, sur les hauteurs de Erima.

Le moment est symbolique. A quelques jours près, cela fera un an que le président-délégué et numéro 2 du mouvement orange, a accédé à la Présidence du Pays. C’était le temps du couronnement, des fleurs et des embrassades, tous réunis dans la foi et la confiance de reconstruire ensemble.

Mais ce temps est révolu, le divorce est consommé et une séparation est clairement envisagée.

C’est donc par huissier qu’Edouard Fritch a été informé lundi matin de la tenue d’un conseil politique pour statuer sur son cas. C’est sur la base de l’article 39 du Tahoeraa huiraatira que ses juges pourront appliquer la sanction mais à n’en pas douter, l’exclusion (temporaire ou définitive) pointe à l’horizon. Encore faudra t-il que celle-ci soit validée par le grand conseil.

Dans la guerre que se livrent les deux hommes depuis plusieurs mois, c’est du coup pour coup!

Outre la tentative avortée de récupérer l’élu paumotu, Jacques Raioha, Gaston Flosse n’a certainement pas apprécié de voir son ancien fils spirituel faire appel à la justice au moyen d’un référé (en cours) pour contester ses décisions, voire remettre en cause sa place de leader. C’est donc une course contre la montre qui est engagée…

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close