Le « manger local » d’abord!

Présentation de la Charte d’engagement en vue d’établir de bonnes pratiques relatives à la distribution des produits locaux issus de l’agriculture.

 

Il s’agit ici d’une démarche engagée par la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) et le Syndicat des petits distributeurs afin de répondre à la demande du Pays qui souhaite améliorer la représentativité des produits locaux dans les magasins et renforcer les liens entre les acteurs du secteur.

La CAPL aura la charge de permettre le bon fonctionnement de la charte et d’accompagner les producteurs et les distributeurs à la mise en place des mesures proposées par le présent document. Les signataires de la charte seront référencés sur le site « Manger Local »

Cet engagement n’est en aucun cas un contrat indirect entre producteurs et distributeurs, il a vocation à améliorer les relations commerciales et la qualité de la production et de la distribution pour le bien des consommateurs.

Objet de la charte

  • Développer la consommation de produits locaux : renforcer la confiance dans les produits locaux ;
  • Valoriser le patrimoine agricole et alimentaire ;
  • Identifier les distributeurs partenaires de la production locale ;
  • Permettre une coordination entre l’offre et la demande ;
  • Garantir aux consommateurs une transparence des produits ;
  • Utiliser le logo « Manger Local » pour identifier et valoriser les signataires de la charte (étiquettes, PLV) ;
  • Fidéliser le consommateur à la marque « Manger Local ».

Principes de la charte

  • Favoriser la consommation des productions locales par une amélioration de la visibilité dans les magasins, de la distribution, de la qualité des produits
  • Offrir une bonne qualité des produits agricoles : gustative, qualitative, calibrage ;
  • Assurer une information fréquente aux consommateurs sur les produits ;
  • Rechercher la transparence dans les actes d’achat, de production, de transformation et de vente de produits agricoles par la transmission de statistiques à la CAPL ;
  • Assurer des prix justes pour les consommateurs, distributeurs et producteurs »
  • Susciter une solidarité des distributeurs et consommateurs dans les aléas de production ;
  • Raisonner toujours à long terme et de manière globale.

 

Source: communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Le « manger local » d’abord!

  • 4 avril 2018 à 17 h 06 min
    Permalink

    Bonjour!
    Sur les îles, et particulièrement Les ïles Sous Le Vent, on ne trouve pas certains produits locaux tels que les farines de bananes, taro ou uru. On ne peut pas toujours non se déplacer à Tahiti ni même Raiatea pour ce genre de courses uniquement. Quelle solution proposez-vous?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close