Le Pays lance l’opération « solidarité Vanuatu »

Le président Edouard Fritch, et les membres de son gouvernement, ont présenté, lundi matin, l’opération « solidarité Vanuatu » suite au cyclone Pam qui a dévasté, vendredi, cet archipel, et à l’appel à l’aide internationale lancé par le président de la République du Vanuatu, Baldwin Lonsdale.

En présence du maire de Papeete, Michel Buillard, de représentants des confessions religieuses, de la Croix rouge et de la communauté vanuataise vivant en Polynésie, le président a souligné que ce cyclone de force 5 avait fait de nombreuses victimes et provoqué des dégâts majeurs et que la solidarité des Polynésiens devait donc s’exprimer pleinement à cette occasion.

Pour la seule ville de Port-Vila, vingt-trois centres d’accueil ont été mis en place. Dès samedi, le président a annoncé la mise en place d’une collecte, auprès de la population, pour des produits alimentaires non périssables (riz, sucre, pâtes, lait en poudre, boites de conserve, etc) ou encore des vêtements. Les dons seront regroupés à la flottille administrative à Motu Uta pour être recensés, triés et chargés, dans des conteneurs mis à disposition par les acconiers.

Pour le transport de ces dons, deux options sont à l’étude, a indiqué le président. La première consiste à charger les conteneurs sur un bateau qui part vendredi pour Auckland, pour ensuite un transbordement vers le Vanuatu. L’autre option consiste à affréter un avion d’Air Tahiti Nui à destination du Vanuatu et qui pourrait embarquer, samedi, les produits et matériels les plus urgents à acheminer.

L’avion pourrait également transporter des équipes d’EDT et de l’OPT mobilisées pour aller rétablir le courant et les communications dans l’archipel, ainsi qu’un médecin de la Santé publique. Pour les collectes de dons, un numéro vert, le 444 900, devait être mis en fonction, en fin de matinée. Les grandes surfaces ont également prévu de répondre à cet appel à la solidarité.

Le Pays a en outre décidé de débloquer une enveloppe de 10 millions Fcfp, cette somme devant servir à acheter de l’outillage, comme par exemple des tronçonneuses, des groupes électrogènes, des bâches, mais aussi de l’eau. L’idée d’un « concert de solidarité » en faveur du Vanuatu a par ailleurs été évoquée.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close