La Perliculture en quête d’une vraie réforme

Le ministre en charge de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, s’est engagé à porter une « loi du pays » réformant le secteur pour la fin de l’année ou au plus tard, début 2016.

Il en rêvait courant 2009 alors qu’il s’était vu confier le portefeuille de la perliculture sous le gouvernement d’ Oscar Temaru. Mais son mandat n’excédera pas neuf mois! Cette fois-ci, et en dépit d’une stabilité politique très relative, Teva Rohfritsch espère bien marquer le secteur de son empreinte.

A sa décharge, il connaît bien le sujet et ses problématiques. Les mêmes que celles qu’il avait déjà observées à l’époque. A savoir principalement, un cours mondial au plus bas: 420 Fcfp le gramme selon les dernières statistiques de l’ISPf contre près de 8000 Fcfp à ces heures de gloire.

Pour les professionnels, producteurs comme négociants, la faute incombe principalement aux pouvoirs publics accusés de tout vouloir réglementer et contrôler alors que c’était mieux avant. Si le ministre veut bien reconnaître qu’il faut « libérer » l’initiative privée, il n’empêche une grande opacité au niveau de la production que nul ne connaît d’ailleurs à l’unité près tant l’anarchie et l’appât du gain sont grands. Sauf qu’à ce rythme, c’est l’ensemble de la filière qui est en danger, sans parler de l’environnement qui se dégrade à travers l’exploitation abusive des lagons.

Dans ce contexte où la perliculture semble avoir quasiment touché le fond, Teva Rohfritsch a entamé un nouveau cycle de rencontres et de concertation avec les acteurs du secteur – la première ayant lieu vendredi dernier – pour écouter leurs doléances avant de faire des propositions de réforme.

Le ministre s’est également engagé à revenir devant les représentants à l’assemblée pour exposer le fruit de sa réflexion et ce, avant même la rédaction de la loi du pays que l’institution devra adopter. Rendez-vous vers la fin de l’année ou début 2016 pour les conclusions.

Télécharger l'article en PDF

2 pensées sur “La Perliculture en quête d’une vraie réforme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close