Le Plan de Gestion de l’Espace Maritime de Moorea montré en exemple

 

Le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, a présidé, mardi après-midi, le Comité Local d’Aménagement du Territoire (CAT), afin d’acter le lancement en phase de concertation publique du nouveau Plan de Gestion de l’Espace Maritime (PGEM) de la commune de Moorea.

L’ensemble des parties prenantes, les élus communaux, les services techniques de la commune et du Pays, les diverses associations locales des chambres d’agriculture et de la Pêche, ainsi que le Port de Papeete, étaient présents afin d’acter du travail effectué par la commune et le service de l’Urbanisme et de l’Aménagement depuis trois ans, pour la refonte du PGEM.

Le ministre a félicité à nouveau la commune de Moorea, qui a su être un précurseur dans le domaine de la bonne gestion de cet espace maritime que représentent nos lagons, un lieu public par excellence où le respect des uns et des autres est primordial, dans un souci de développement et de préservation du milieu naturel.

Le PGEM de l’île de Moorea, rendu exécutoire en 2004, a visé en effet à concilier développement socio-économique et protection du milieu lagonaire avec l’adhésion de la population.

Ses objectifs principaux restent l’utilisation rationnelle et la valorisation des ressources et de l’espace maritime, la gestion des conflits d’utilisation de l’espace maritime ; le contrôle des pollutions et des dégradations du milieu marin et la protection des écosystèmes marins et des espèces menacées.

Après 13 ans d’existence, le PGEM affiche un bilan positif. Toutefois, des améliorations sont nécessaires en termes notamment d’effectivité, de gouvernance, d’appropriation de l’outil par la population et de moyens de mis en œuvre (humains et financiers).

De plus, il est apparu que le zonage et les règles établis il y a plus de dix ans devaient évoluer. En effet, les pressions sur le lagon se sont intensifiées et diversifiées en raison de la croissance démographique, de la densification de l’urbanisation côtière, de l’évolution des modes de vie et de l’augmentation et de l’apparition de nouvelles activités lagonaires.

Aussi, la révision proposée par la commune, basée sur une concertation plus efficiente, a permis de parvenir à :

-Une structuration des usagers représentatifs du lagon (comité de pêche, comité du tourisme, etc.) permettant de favoriser leur implication dans la co-construction de ce plan de gestion et permettant de faciliter la mise en œuvre des politiques publiques à Moorea ;

-Un projet de gestion à long terme pour le lagon de Moorea, élaboré par la population et pour la population, qui devra être décliné de manière opérationnelle en plan d’actions ;

-L’identification d’objectifs communs que la population de Moorea et les différents acteurs souhaitent atteindre d’ici 10 à 15 ans (valorisation du patrimoine culturel, préservation du littoral, des espèces et des paysages, sécurité, accès à la mer, activités nautiques durables, pêche durable et équitable, etc.) ;

-Une meilleure mise en cohérence des règles du PGEM avec les réglementations du Pays : le rapport de présentation du PGEM révisé a été purgé de ses règles de polices qui relèvent de la compétence du Pays ;

-La mise en place d’un cadre d’action plus lisible pour les différents services administratifs du Pays, qui demeurent compétents pour édicter les réglementations mettant en œuvre les orientations prévues par le PGEM ;

-Une gouvernance améliorée, grâce à la clarification du rôle du comité permanent ainsi qu’au renforcement du rôle de la Commune dans la gestion afin de garantir une plus grande effectivité de l’outil.

Le Comité Local d’Aménagement du Territoire ayant validé dans ces grandes lignes ce projet de révision, celui-ci va à présent être soumis à une enquête publique pour une plus large concertation auprès de l’ensemble de la population et des institutions.

Le ministre, dans sa conclusion, a souligné la valeur d’exemple que représente ce PGEM de Moorea. Il faudrait à présent que d’autres communes de Tahiti et des archipels, puissent également entamer ce travail de mise en œuvre des Plans de gestion de l’espace maritime.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close