Le point sur les dossiers en cours menés par le Pays et la CCISM

Le vice-président, Teva Rohfritsch, a rencontré vendredi en fin de journée, le président de la Chambre de commerce, de l’industrie, des services et des métiers (CCISM), Stéphane Chin Loy, le directeur général, Marc Chapman, le premier vice-président, Clet Wong et la trésorière, Christine Temarii, afin d’évoquer les projets en cours.

Concernant le volet économique, cette réunion a été l’occasion de faire un point sur les entreprises sinistrées suite aux intempéries, recensées auprès du guichet unique qui avait été mis en place à la demande des partenaires économiques. Des rencontres régulières entre le vice-président et la CCISM sont par ailleurs prévues tout au long de l’année, notamment dans le cadre d’ateliers, conférences et forums économiques. En effet, la CCISM continue d’occuper un rôle important dans l’accompagnement des porteurs de projet, afin de les guider dans leurs démarches et de les assister au montage de dossiers de financement.

Les travaux de création de la plateforme Initiative Polynésie, menés conjointement par la vice-présidence et la CCISM, devraient aboutir à une mise en place effective au premier semestre 2017. Ce nouvel outil d’accompagnement et de financement des entreprises en Polynésie française s’intègre bien entre les offres de microcrédits proposées par l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) et celles destinées aux très petites et moyennes entreprises proposées par la Société de Financement du Développement de la Polynésie française (Sofidep).

Au sujet du volet numérique, le Pays et la CCISM sont partenaires du Tahiti Digital Festival, qui se déroulera du 16 au 18 mars. Cet événement est une première en Polynésie française et dans le Pacifique insulaire, avec la présence de nombreux intervenants extérieurs de grande qualité sur des univers très différents mais tous issus du numérique avec des thématiques telles que l’Intelligence Artificielle (IA), les humanoïdes, les exosquelettes, les drones, le big data, les objets connectés (IoT), les arts numériques, la réalité virtuelle, la réalité augmentée, les maisons et voitures intelligentes, les smart cities, les boutiques connectées, les bornes tactiles, les m-paiements sans contact ou encore l’explosion des usages mobiles.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close