Le Président Edouard Fritch rencontre le directeur général à l’Outre-mer

Le directeur général à l’Outre-mer, Thomas Degos, entouré de son adjoint, Claude Girault, de son directeur de cabinet, Stéphane Jarlegand et du sous-directeur, chef du service des affaires juridiques et institutionnelles, Rodolphe Juy-Birmann a reçu mardi en fin d’après-midi à paris, le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch.

Celui-ci était accompagné par les deux députés polynésiens, Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva, ainsi que par son conseiller spécial, Thierry Nhun-Fat. Les discussions ont porté sur les problématiques liées à l’application du code général des collectivités territoriales (CGCT) en Polynésie française, et sur la participation de l’Etat au financement du régime de solidarité (RSPF).

« J’ai demandé à Thomas Degos, qu’une mission de la direction générale des Outre-mer se rende rapidement en Polynésie française, pour faire le point sur l’application du code des collectivités territoriales. Certains maires rencontrent de grosses difficultés » a indiqué Edouard Fritch au sortir de la réunion, précisant avoir également discuté des projets d’amendements relatifs à la fonction publique communale, préparés par les députés polynésiens.

Le Président a, par ailleurs, abordé les problématiques liées à la distribution d’eau potable et à l’assainissement des eaux usées, que les communes de Polynésie française devront respectivement assurer avant les 31 décembre 2015 et 2020. « J’ai demandé le report de ces dates. Les maintenir mettrait en difficulté certaines communes et leurs maires. Nous ne serons pas prêts pour ces rendez-vous » a-t-il insisté.

Mettre en place une fiscalité communale

Edouard Fritch a, d’autre part, plaidé pour la mise en place d’une véritable fiscalité communale, afin de « donner davantage d’autonomie à nos communes ». En outre, le Président a exprimé le souhait de voir les moyens du Syndicat de promotion des communes (SPCPF) et du Centre de gestion et de formation (CGF) mutualisés.

Les discussions ont également porté sur le retour de l’Etat au financement du RSPF. « Nous avons demandé à faire un point sur l’avancée des travaux du comité ad hoc, demandé par Marisol Touraine et Gorge Pau-Langevin. Mon vice-président devrait s’entretenir avec elle la semaine prochaine à Paris » a indiqué Edouard Fritch.

Source: présidence

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close