Le président Fritch dévoile au CESC le projet d’Accord Etat-Pays pour le développement de la Polynésie

 

Le président Edouard Fritch a présenté, vendredi matin, à la commission de l’Economie du Conseil Economique Social et Culturel (CESC), en présence du président de l’institution, Winiki Sage, le contenu de l’Accord Etat-Pays pour le développement de la Polynésie française.

Le président de la Polynésie a tout d’abord rappelé que cet Accord, signé en mars dernier, à l’Elysée, avec le Président de la République, François Hollande, s’inscrivait dans la continuité de la volonté de ce dernier suite à sa visite officielle en Polynésie en février 2016. Il a également insisté sur le travail de concertation des deux exécutifs, le gouvernement de la République et le gouvernement de la Polynésie française, auquel notamment les parlementaires et les représentants communaux ont été associés.

Cet Accord s’inscrit dans la continuité de la loi sur l’égalité réelle, adoptée à l’unanimité par le Parlement, et les plans de convergences qui devront être négociés avec l’Etat.

Il se structure autour de trois ambitions prioritaires pour la Polynésie française et l’Etat, d’ici 2030 :

Refonder le pacte républicain entre l’Etat et la Polynésie française, en dépassant le « fait nucléaire » et en consacrant l’autonomie de la Polynésie française au sein de la République,

-Accompagner le développement économique de la Polynésie française, en poursuivant l’aménagement et le développement du territoire polynésien, en consolidant un environnement économique porteur d’activité et d’emploi et en œuvrant en faveur du désenclavement des archipels de la Polynésie française,

-Offrir des conditions de vie toujours plus favorables aux Polynésiens, en poursuivant la construction d’un système de santé performant et protecteur, en offrant à tous les conditions d’une insertion professionnelle et sociale réussie et en garantissant aux Polynésiens un cadre de vie agréable et respectueux de leurs traditions et de leur culture.

Le président a souligné que l’Accord Etat-Pays pour le développement de la Polynésie française a été conçu dans une approche basée sur le réalisme, sans esprit partisan, en veillant à l’intérêt général, en abordant les sujets essentiels de développement copartagés par le Pays et l’Etat, et en intégrant les préoccupations des communes.

Le texte étant soumis pour avis au CESC, le président a indiqué qu’il était également ouvert à toutes propositions d’amendement sur les objectifs présentés au travers de l’Accord, tout en rappelant que le gouvernement a négocié sur ce sujet, avec l’Etat, en tenant compte des réalités économiques et budgétaires de la Nation. En outre, il a rappelé que les mesures évoquées ont fait l’objet d’un travail et d’un accord interministériels en ce qui concerne le gouvernement central.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close