Le président Fritch partage sa vision d’une réforme de l’administration

Le président Edouard Fritch a réuni, mardi matin, les chefs de service de l’administration. A cette occasion, il a exposé sa vision d’un réforme en profondeur de l’administration, celle-ci devant se concentrer sur ses missions de base, le service public et la régulation, en laissant, pour le reste, libre champ à l’initiative privée.

Le président a dans un premier temps rappelé le rôle central que doit occuper l’administration, tout en transmettant également un message de mobilisation et d’ambition aux chefs de service. Détaillant cette nécessaire réforme de l’administration, il a ainsi précisé la feuille de route générale de la modernisation du service public. « Ce que nous recherchons, ce que nous vous demandons de partager, c’est le concept d’égalité des chances, une équité de traitement, un effort d’écoute respectueuse à l’égard de ceux qui sont excentrés, éloignés par la distance ou plus encore par l’incompréhension », a déclaré le Président, en mettant en exergue une administration trop souvent « compliquée et opaque ».

« Les usagers ne sont pas que des numéros de dossiers et les agents publics ne sont pas que des dépenses budgétaires. Je suis certain qu’il vous tarde, ainsi qu’à vos collaborateurs, que notre administration retrouve un visage plus humain, plus convivial et plus simple, à l’image même de notre société », a souligné Edouard Fritch. « L’administration doit se recentrer sur son cœur de métier et nous devons laisser tout ce qui peut l’être à l’initiative privée », a-t-il poursuivi, en évoquant des prestations qui pourraient être externalisées.

2014-10-28 RENCONTRE CHEFS DE SERVICE (15)

Les chefs de service doivent être dans une posture de continuelle remise en question de leurs organisations et de leurs pratiques. Des propositions en ce sens seront élaborées pendant la première moitié de l’année 2015, finalisées au mois de mai, et celles-ci se concrétiseront, ensuite, en mesures budgétaires ou autres, dès l’exercice suivant, au cours de ce qui sera « l’année de la modernisation de l’administration ».

Cette réforme doit se faire dans un contexte de rigueur budgétaire, les charges de personnel pour les services étant de 31 milliards Fcfp et des dépenses dites de transfert, dans lesquelles se trouvent notamment les subventions aux établissements publics étant de l’ordre de 32 milliards Fcfp. Ces montants doivent être « compressés » dans le cadre d’un véritable rééquilibrage entre la dépense publique et la capacité de la collectivité à produire de la richesse.

Redéployer les ressources humaines, avec des actions d’accompagnement et de formation, voire de la mobilité géographique, sera aussi l’un des clés de la réforme de l’administration. Il s’agira, en résumé, d’arrêter le nouveau périmètre du service public, de rationaliser la structuration générale de l’administration, mais aussi d’optimiser l’allocation des ressources, et particulièrement celles afférentes aux agents.

Les objectifs à l’échéance 2015-2016, sont une déconcentration administrative aboutie avec un réel rapprochement du service public vers tous les citoyens, des procédures administratives recensées et mises à plat, une cartographie des emplois nécessaires à la bonne marche des services réalisée et utilisée pour les arbitrages concernant les priorités de recrutement, des cadres formés au management et à la gestion de projet ainsi qu’un plan et un dispositif de formation établis et mis en œuvre.

Afin de suivre l’évolution de ce processus de modernisation, l’actuelle Inspection générale de l’administration (I.G.A) va être érigée en une direction de la modernisation et des réformes de l’administration (D.M.R.A), laquelle sera dotée progressivement de prérogatives étendues et de moyens renforcés.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close