Le procès de la filière jihadiste s’ouvre sans Salim Benghalem

Il est seul à comparaître libre. Avec cinq autres prévenus, ils sont accusés d’avoir organisé en 2013 une filière jihadiste qui envoyait des combattants en Syrie. Le chef présumé est le grand absent de ce procès. Salim Benghalem, Français de 35 ans, originaire de Cachan en région parisienne, est l’un des terroristes les plus recherchés et les plus dangereux du monde. Il est considéré par l’État américain comme un des bourreaux du groupe État islamique. Il serait également derrières les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher.

Ils disent ignorer les plans de Benghalem

Les six hommes qui comparaissent aujourd’hui annoncent qu’ils ignoraient tout des projets terroristes de leur chef présumé, comme l’explique l’avocat de l’un d’eux. « Il se défend d’être un terroriste, il condamne le terrorisme, il condamne le massacre du Bataclan, il ne veut pas être assimilé à cela », affirme Me Nogueras au micro de France 3. Seul un des prévenus reconnaît les faits.

Le procès de la filière jihadiste s’ouvre sans Salim Benghalem
Source: Yahoo France

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close